Connectez-vous S'inscrire






Culture & Médias

Salamnews fête son premier anniversaire à La Géode

400 lecteurs et abonnés invités pour l’occasion

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Mardi 20 Octobre 2009

Salamnews, le premier mensuel gratuit des cultures musulmanes, a fêté son premier anniversaire à La Géode (Paris), samedi 17 octobre, en présence de 400 lecteurs et abonnés du magazine, invités pour la projection du film « Le Grand Voyage d’Ibn Battûta, de Tanger à La Mecque ». L’équipe de Salamnews a ainsi souhaité partager sa réussite auprès du grand public qui fait le succès du mensuel depuis son lancement en septembre 2008. Bilan.



Salamnews fête son premier anniversaire à La Géode
« Ce qui, il y a un an, pouvait paraître comme un challenge est aujourd’hui mis au rang de succès », déclare d’emblée Huê Trinh Nguyên, rédactrice en chef de Salamnews, lors de son discours d’ouverture à La Géode. Et pour cause. Lancé en septembre 2008 par Mohammed Colin et Mourad Latrech, Salamnews est aujourd’hui le premier mensuel gratuit des cultures musulmanes en France.

Avec ses 1,2 million d’exemplaires distribués en l’espace d’un an, Salamnews a réussi à drainer un public fidèle, en très forte proximité avec le support, grâce à un contenu éditorial riche, éthique et citoyen. Son succès rapide lui a permis, depuis septembre 2009, d’être certifié par l’OJD, l’organisme de contrôle de diffusion des médias. Salamnews est, de ce fait, devenu le premier support de presse issu de la diversité.

Pour partager cette réussite, près de 400 lecteurs et abonnés de Salamnews ont été invités, samedi 17 octobre, pour la projection du film « Le Grand Voyage d’Ibn Battûta, de Tanger à La Mecque », à La Géode, sur le plus grand écran hémisphérique d’Europe. À cette occasion, Farah Pandith, la représentante spéciale des États-Unis auprès des communautés musulmanes, nommée en juin dernier par Hillary Clinton, a spécialement fait le déplacement pour marquer le coup.

Une séance de cinéma exceptionnelle de laquelle sont ressortis ravis tous les spectateurs, dont Mohamed, 20 ans, qui s’apprête à devenir préparateur en pharmacie. « J’ai connu Salamnews par des amis voilà quelques mois. C’était logique que je veuille assister au film sur Ibn Battûta. Je n’ai pas été déçu, le film était super », déclare-t-il à la sortie de la projection.

Souvent louée, la qualité des images du film a impressionné la grande majorité des invités comme Armel, qui s'est dite prête à revenir prochainement à La Villette avec une soixantaine d’élèves. « J’ai découvert Salamnews en même temps qu’Ibn Battûta. Je ne connaissais pas du tout ce personnage mais il mérite d’être célèbre. Je félicite le magazine pour cette initiative », affirme cette lectrice conquise.

Des lecteurs aux horizons multiples

« Salamnews est conscient de l’enjeu que représente la rencontre de l’autre et le décloisonnement des mentalités qui en découle. Le public de Salamnews ne s’arrête pas au public musulman. Au contraire, il suscite une telle curiosité et un tel intérêt que ses lecteurs proviennent d’horizons confessionnels et philosophiques très diversifiés », déclare Mohammed Colin aux invités.

« C’est une véritable mission d’intérêt public qu’offre Salamnews. En effet, le support joue un rôle pédagogique, qui est celui de montrer et d’expliquer le fait musulman dans nos sociétés séculaires et multiculturelles. Il est par conséquent un appui important à la cohésion sociale et au dialogue interculturel nécessaire au vivre-ensemble », poursuit-il.

Ce n’est donc pas un hasard si Salamnews a choisi d’offrir aux lecteurs des places pour « Le Grand Voyage d’Ibn Battûta », sorti mercredi 14 octobre. À travers ce film, « il nous permet, musulman ou pas, croyant ou non, de découvrir la ferveur d’un pèlerinage auquel aspire plus d’un milliard de personnes », conclut M. Colin.

L'avenir de Salamnews semble extrêmement prometteur. Solidement ancré dans le paysage médiatique, ce magazine est aujourd’hui le seul support s’adressant aux quelque 6 millions de consommateurs musulmans de France.

Une belle aventure éditoriale, qui ne doit pas faire oublier la nécessité pour le mensuel de consolider ses acquis à l’heure où la presse écrite est durement frappée par la crise économique et par le plongeon des recettes publicitaires. Cependant, Salamnews a fait le pari de la gratuité, pour le plus grand bonheur des lecteurs et l'impact assuré des annonceurs. Pari réussi.


Site de Salamnews
Lire aussi L’épopée d’Ibn Battûta sort sur écran géant





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu