Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Sahara-Occidental: Chirac qualifie de 'constructif' le plan marocain

| Lundi 5 Février 2007



Lundi, le Président français, qui a reçu une délégation ministérielle marocaine, a qualifié de "constructif" le plan du royaume sur l'autonomie du Sahara-Occidental, a-t-on appris auprès de l'Elysée.

M. Chirac a "remercié" la délégation marocaine, composée du ministre de l'Intérieur Chakib Benmoussa et des ministres délégués aux Affaires étrangères Taeb Fassi Fihri et à l'Intérieur Fouad Ali al-Himma, "d'avoir réservé à la France la primeur de ses réflexions sur l'avenir du Sahara-Occidental, et du plan qui l'accompagne", selon le compte rendu de la présidence.

Un plan d'autonomie que M. Chirac considère comme "constructif", précise-t-on de même source.

Selon l'ambassade du Maroc en France, la délégation a fait part au président Chirac "des grandes lignes du projet d'autonomie des provinces du Sud du royaume, tel qu'il ressort des consultations menées, selon une démarche démocratique, participative et inclusive, aux niveaux national et local".

L'ambassade indique que ce projet s'appuie sur "trois constantes fondamentales, à savoir le respect de la souveraineté et de l'unité nationale, la prise en considération des spécificités sociales et cuturelles de la région et la conformité aux normes et standards internationaux en matière d'autonomie".

Il a également été question au cours de cette audience du "processus devant permettre, dans le cadre de l'Organisation des Nations unies, de parvenir à une solution politique définitive et mutuellement acceptable à ce différend régional, sur la base de la proposition marocaine", ajoute la mission marocaine dans un communiqué.

Le Maroc rejette l'organisation du référendum d'autodétermination préconisé depuis 1992 par l'ONU, qu'il juge "obsolète" et propose en échange une large autonomie du territoire sous la souveraineté marocaine. Ce plan doit encore être soumis aux Nations unies.

Le ministre français des Affaires étrangères Philippe Douste-Blazy prévoit de recevoir à son tour mardi la délégation marocaine pour un entretien "sur l'état de la réflexion marocaine sur la question du Sahara-Occidental", a fait savoir lundi le Quai d'Orsay.

Jacques Chirac s'est d'autre part "réjoui" lundi de la proposition du Maroc, formulée à l'issue de la conférence de Paris "Citoyens de la Terre", "d'accueillir la première réunion du groupe pionnier des 'Amis de l'Organisation des Nations unies pour l'Environnement'".




Loading












Recevez le meilleur de l'actu