Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Russie : la loi sur la dépénalisation des violences domestiques promulguée

Rédigé par Saphirnews | Mercredi 8 Février 2017



Russie : la loi sur la dépénalisation des violences domestiques promulguée
Surnommée « la loi sur les gifles », elle a été adoptée à l’unanimité par les députés fin janvier et votée début février par les sénateurs. Alors qu'elle est très critiquée, le président russe Vladimir Poutine l’a promulguée ce mardi 7 janvier.

La nouvelle législation allège les peines encourues pour les violences commises au sein du cercle familial (enfants, conjoints) tant qu’elles n’ont pas donné lieu à de séquelles graves. Le coupable encourait auparavant une peine de deux ans, aujourd’hui il aura une simple amende de 30 000 roubles (470 euros), sauf en cas de violences graves ou de récidive.

Cette loi controversée a été très critiquée par les militants des droits humains russes qui estimaient, entre autres, qu’elle affaiblit la lutte contre les violences domestiques. « Corriger une anomalie », c’est ainsi que se sont justifiés les députés conservateurs à l’origine du texte de loi. Leur volonté serait de rééquilibrer la loi russe : les auteurs de violences domestiques étaient poursuivis au pénal, tandis que les violences commises en dehors du cercle familial relevaient, elles, du droit civil.

Anita Soboleva, présidente de la Commission pour les droits sociaux au Conseil pour les droits de l'homme, s’oppose à cette loi et s’inquiète que les citoyens ne retiennent pas que cette loi est indulgente avec les agresseurs. « Il est important que cet article ne soit pas modifié. Sinon, ce sera un signal très clair pour tous ceux qui aiment donner la liberté à leurs mains à la maison. Le signal qu'ils peuvent frapper qui ils veulent et s'en sortir avec une amende de 30 000 roubles, qu'ils prendront dans le budget de la famille qui manque déjà de moyens », a-t-elle déclaré à RFI.

Selon l'Agence nationale des statistiques, 49 579 affaires de violences domestiques ont été recensées en Russie en 2015, dont 35 899 impliquant des violences contre une femme. Quelque 7 500 femmes sont mortes sous les coups de leur compagnon en 2015, affirme l'association ANNA, qui vient en aide aux femmes victimes de violences

Lire aussi :
L’avenir incertain des musulmans de Crimée face à la Russie
Comment les communautés religieuses se mobilisent-elles contre les violences faites aux femmes et aux enfants ?
Russie : bientôt un croissant islamique dans ses armoiries?





Loading











Recevez le meilleur de l'actu