Connectez-vous S'inscrire






Monde

Rencontre entre le pape et les ambassadeurs musulmans

| Mardi 26 Septembre 2006

Le pape Benoît XVI a reçu lundi les ambassadeurs des pays musulmans auprès du Saint-Siège pour dire "toute l'estime et le profond respect" qu'il porte à l'Islam et réitère sa volonté de dialoguer avec les leaders musulmans. Une audience pour tenter de mettre un point final à la polémique provoquée par le pape le 12 septembre sur l'Islam.



Le pape Benoît XVI
Le pape Benoît XVI

Le profond respect que je porte aux croyants musulmans

"Les circonstances qui ont suscité notre rencontre sont bien connues", a expliqué en français le pape, langue diplomatique du Vatican.

Le pape Benoît XVI a redit lundi son respect pour l'Islam devant les représentants de 21 pays musulmans, un délégué de la Ligue arabe et un représentant de la communauté musulmane italienne, reçus dans sa résidence d'été de Castel Gandolfo, près de Rome.

"Dans ce contexte particulier, je voudrais aujourd'hui redire toute l'estime et le profond respect que je porte aux croyants musulmans", a-t-il ajouté, déclarant vouloir poursuivre "l'oeuvre entreprise" par Jean Paul II en faveur du dialogue interreligieux.

Chrétiens et musulmans

Lors d'une courte allocution de cinq minutes, le pape a brièvement abordé la question de la religion et de la violence. Chrétiens et musulmans "doivent apprendre à travailler ensemble (...) pour se garder de toute forme d'intolérance et s'opposer à toute manifestation de violence".

Il a souligné la "nécessité vitale" du dialogue entre les religions. "Le dialogue interreligieux et interculturel entre chrétiens et musulmans ne peut se réduire à un choix passager", a-t-il souligné. "Il est en effet une nécessité vitale, dont dépend en grande partie notre avenir".

Le souverain pontife a également cité son prédécesseur Jean Paul II, en déclarant que "le respect et le dialogue requièrent la réciprocité dans tous les domaines, surtout en ce qui concerne les libertés fondamentales et plus particulièrement la liberté religieuse".

Un discours très intelligent

Selon l'ambassadeur irakien, le discours de Benoît XVI devrait mettre un terme définitif à la polémique sur ses récents propos. "Le Saint-Père a fait part de son profond respect pour l'islam. C'est ce que nous attendions", a déclaré Albert Edward Ismail Yelda. "L'heure est maintenant venue de mettre derrière nous ce qui s'est passé et de bâtir des ponts" entre les communautés chrétienne et musulmane, a-t-il ajouté.

Mohamed Nour Dachan, un des représentants de la communauté musulmane italienne, a salué "un discours très intelligent" du pape. "Le dialogue continue. C'est une priorité pour les musulmans et les chrétiens."

Cette audience d'une demi-heure organisée pour tenter de mettre un point final à la polémique provoquée dans le monde musulman par les propos tenus par Benoît XVI le 12 septembre sur l'islam. Propos prononcés à Ratisbonne, dans le cadre d'une conférence théologique sur le thème du rapport entre foi et raison, ont été compris comme liant l'islam à la violence et ont provoqué une vague d'indignation dans le monde musulman.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu