Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Régionales 2015 : PS et LR se partagent la France sans le FN

Rédigé par La Rédaction | Lundi 14 Décembre 2015



Régionales 2015 : PS et LR se partagent la France sans le FN
Le Front national était en position de force dans six régions le 6 décembre. L’extrême droite n’obtient finalement aucune région à l'issue du second tour des élections régionales dimanche 13 décembre.

Les appels au front républicain lancés par le Parti socialiste et le chef du gouvernement Manuel Valls auront profité à la droite puisque Xavier Bertrand s’empare du Nord-Pas-de-Calais (57,7 %) face à Marine Le Pen tandis que Christian Estrosi remporte la Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA, 53,7 %) contre Marion-Maréchal Le Pen. A noter, le FN obtient la majorité absolue dans le département du Vaucluse, le seul dans toute la France.

Le numéro 2 du parti Florian Philippot n'a pas remporté l'Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. C'est le Républicain Philippe Richert qui l'a emporté (48,4 %) dans une triangulaire, le socialiste Jean-Pierre Masseret s'étant maintenu malgré les consignes de Solférino.

La victoire la plus importante de la droite se trouve en Ile-de-France avec des résultats qui donnent Valérie Pécresse gagnante face à Claude Bartolone, actuel président de l'Assemblée nationale. Les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Normandie et Pays de la Loire sont remportées par la droite, qui compte désormais sept régions contre cinq pour la gauche en métropole.

En Bretagne, l’actuel ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a obtenu la majorité absolue (51 %) face aux Républicains et au Front national. Les régions Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, Bourgogne-Franche-Comté et Centre-Val de Loire sont aussi sous la direction des socialistes, évitant au gouvernement une déconvenue électorale importante.

En Corse, ce sont les nationalistes, emmenés par le maire de Bastia Gilles Simeoni, qui obtiennent la présidence de la région. En Outre-Mer, l'île de La Réunion est conservée par la droite tandis qu'en Martinique, c'est la surprise avec la victoire du mouvement indépendantiste face à la gauche. En Guyane, le conseil régional reste à gauche comme en Guadeloupe. Dans cette collectivité, le PS est toutefois détrôné par une liste divers gauche.

L'abstention au second tour des élections régionales recule. Le taux de participation a atteint 58,5 % contre 50 % au premier tour.





Loading












Recevez le meilleur de l'actu