Connectez-vous S'inscrire






Economie

RAMF 2017 : la foire commerciale du Bourget au défi de la baisse de fréquentation

Rédigé par Imane Youssfi | Mardi 18 Avril 2017

La foire commerciale du Rassemblement annuel des musulmans de France (RAMF) a accueilli cette année quelque 250 exposants sur 5 000 m² de stands au Parc des expositions du Bourget, en Seine-Saint-Denis. Une fréquentation globale en baisse, voilà ce que de nombreux exposants ont ressenti. Saphirnews est allé à leur rencontre. Reportage.



RAMF 2017 : la foire commerciale du Bourget au défi de la baisse de fréquentation
La Foire du Bourget, c'est l'incontournable du Rassemblement annuel des musulmans de France (RAMF). Les commerçants qui ont installé leurs stands sont essentiellement dans les secteurs du textile, de l'édition, de la cosmétique et du bien-être, souvent importés du Moyen-Orient.

Cette année, beaucoup sont d'accord : la fréquentation a baissé. Samir* l'a bien remarqué : s'il reste satisfait de la manifestation, gérée avec « toujours une bonne organisation », il estime que son chiffre d'affaires a chuté de « 30 à 40 % ». Sur son stand où il vend des robes traditionnelles, le commerçant, au taquet, jongle entre l'encaissement des clients et des renseignements qu'il donne aux potentiels acheteurs. C'est sa 13e année au Salon du Bourget et il avoue n'avoir jamais vécu pareille déconvenue sur le plan commercial.

Firat fait le même constat dimanche en fin de journée. Il a promu ce weekend une série de parfums et de produits cosmétiques sous la marque « Pien Parfume ». Son stand n'est pas plein à craquer mais chacun des vendeurs s'occupe d'une ou de deux clientes. Lui aussi, qui passe sa troisième année à la RAMF, estime qu'il y a « moins de monde par rapport à l'année dernière ».

Le rappeur Médine au stand de l'ONG Human Appeal.
Le rappeur Médine au stand de l'ONG Human Appeal.

Des soldes dès le 2e jour de salon

La journée du samedi a été mal vécue par de nombreux commerçants, la foire n'ayant pas été pleine à craquer – loin de là – comme cela était espéré. Certains exposants avaient déjà commencé à brader dès ce jour, avec des réductions pouvant même aller jusqu'à – 50 %. Les visiteurs ont principalement concentré leur venue dimanche et lundi, remontant quelque peu le moral des commerçants. Mais, pour certains d'entre eux, il était davantage question de « liquidation » pour éviter de repartir avec de trop grands stocks.

Près de l'espace occupé par l'ONG Human Appeal, lequel a attiré les foules dimanche après-midi avec la présence du rappeur Médine sur son stand, des commerçants ont profité du spectacle. Une bonne publicité pour leur amener du public, c'est le constat qu'a fait Ben Amar, qui proposait la vente de calendriers ludiques pour enfants. Mais moins bien placé que l'année dernière, il avoue, lui aussi, avoir moins vendu. La proximité des dates du Salon du Bourget avec ceux du mois de Ramadan, qui aurait pu attirer bien des musulmans souhaitant se préparer au mois béni, n'a pas été des plus profitables.

La foire commerciale demeure cependant l'attraction de la RAMF ; sans elle, difficile d'attirer chaque année les foules pour l'Union des organisations islamiques de France (UOIF).







Loading














Recevez le meilleur de l'actu