Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Qatar : expatriés et touristes invités à se couvrir

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 28 Mai 2014



Qatar : expatriés et touristes invités à se couvrir
La campagne « Reflect respect » sera lancée le mois prochain au Qatar pour encourager les touristes et les étrangers résidant dans l'émirat à se vêtir de façon décente.

Des femmes et des enfants distribueront des tracts de la campagne dans des lieux publics, en même temps que des fleurs et du chocolat, pour répandre le message : « Si vous êtes au Qatar, vous êtes l’un de nous. Aidez-nous à préserver la culture et les valeurs du Qatar, habillez-vous, s’il vous plaît, avec pudeur dans les lieux publics. »

Les étrangers se doivent d’être couverts des épaules aux genoux. Sont proscrits les débardeurs, les hauts courts, les jupes ou les shorts au-dessus du genou. A en croire l’illustration du flyer, les leggins ne sont pas une alternative acceptable au pantalon. Les hommes sont aussi invités à ne pas dévoiler les poils de leur poitrine.

Organisée par un collectif de femmes qataries, « Reflect respect » reprend le mot d’ordre de « One of us », une opération lancée en 2012 par le Centre islamique de la culture du Qatar. Déjà visible sur les réseaux sociaux, la campagne se veut une réponse à ce qu’elles jugent comme une « invasion culturelle » de vêtements étrangers trop suggestifs à leur goût, comme le rapporte Gulf News.

« (Nous) ne voulons pas que (nos enfants) finissent par imiter ça – nous voulons préserver nos traditions et nos valeurs », a expliqué Umm Abdullah, la porte-parole de la campagne, au site Doha News. Les expatriés, qui représentent 85 % de la population, « ont leurs lieux où ils n’ont pas à être couverts – mais nous avons le droit d’aller dans les hôpitaux, au marché, dans les centres commerciaux, à la plage, sans voir ces choses », ajoute-t-elle.

Pour appuyer la campagne, ses initiateurs se prévalent de l’article 57 de la Constitution, qui impose à tous, y compris les touristes, de « respecter l'ordre public et la morale, en observant les traditions nationales ainsi que les coutumes établies ».

Lire aussi:
Qatar : vers un meilleur traitement des travailleurs étrangers
Mondial 2022 au Qatar : une « erreur » pour Blatter





Loading












Recevez le meilleur de l'actu