Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Présidentielle 2017 : Mélenchon-Hamon, le net penchant des musulmans à gauche

Rédigé par Imane Youssfi | Mardi 25 Avril 2017



Présidentielle 2017 : Mélenchon-Hamon, le net penchant des musulmans à gauche
Pour quel candidat ont voté majoritairement les musulmans de France ? Un sondage IFOP sur le nombre de voix apportées aux différents prétendants à l'Elysée en fonction de leur croyance religieuse a été publié par l’hebdomadaire Pèlerin aux lendemains du premier tour de l'élection présidentielle.

Dans l'étude intitulée « Le vote des électorats confessionnels au premier tour de l’élection présidentielle », le sondage a été réalisé auprès d’un échantillon de 5 770 personnes inscrites sur les listes électorales, résidant en France métropolitaine. Les sondés catholiques, protestants, musulmans et sans religion ont répondu à un questionnaire auto-administré en ligne, dimanche 23 avril, réalisé par la méthode des quotas.

Jean-Luc Mélenchon en tête du vote des musulmans

Selon ce sondage, le taux de participation des citoyens musulmans s'élève à 73 %. L’étude n’indique pas le nombre de personnes de confession musulmane figurent parmi les 5 770 personnes interrogées.

Le sondage indique que les musulmans ont voté massivement pour Jean-Luc Mélenchon avec 37 % des suffrages, suivi par Emmanuel Macron (24 %) et Benoît Hamon (17 %). Le reste des suffrages est attribué respectivement à François Fillon (10 %), Marine Le Pen (5 %), Nicolas Dupont-Aignan (3 %), François Asselineau (2 %) et Philipe Poutou (2 %). Les candidats restants (Jean Lassalle, Nathalie Artaud et Jacques Cheminade) ne récoltent aucune voix des personnes interrogées. Le penchant des musulmans à gauche est à nouveau confirmé avec 56 %, en additionnant les voix de Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon et Philippe Poutou.

Interrogé sur les éléments qui ont joué un rôle déterminant dans leur vote, les musulmans sondés ont placé en priorité la lutte contre le chômage (75 %), l’éducation (69 %) et le relèvement des salaires et le pouvoir d’achat (70 %). La santé et la lutte contre la précarité sont placées ex-aequo à la quatrième position à 59 %.

Des résultats à prendre avec précaution au regard du nombre de personnes sélectionnées et du manque d’information concernant la répartition chiffrée des individus en fonction de leur religion mais ils donnent une tendance du vote confessionnel. Les catholiques ont majoritairement voté pour François Fillon (30 %) tandis que les protestants ont été plus nombreux à voter pour Emmanuel Macron (30 %). Ceux qui ont déclaré être sans religion ont choisi en premier Jean-Luc Mélenchon (28 %).

Au second tour, ce sera une autre affaire pour l'électorat musulman, la gauche ayant été éliminée au premier tour. Plusieurs organisations musulmanes, dont le Conseil français du culte musulman (CFCM) et dernièrement l'Union des organisations islamiques de France (UOIF), appelaient les musulmans de France à un vote massif en faveur d'Emmanuel Macron pour faire barrage à l'extrême droite.

Lire aussi :
Présidentielle 2017 : le CFCM appelle les musulmans à voter Macron
Franck Frégosi : Qu’en est-il du mythe du vote musulman ?
Présidentielle 2017 : le match Macron-Le Pen pour le second tour
Du droit au devoir de voter, ces organisations musulmanes qui militent contre l'abstention





Loading













Recevez le meilleur de l'actu