Connectez-vous S'inscrire






Livres

Pourquoi lire les philosophes arabes, d'Ali Benmakhlouf

Rédigé par | Vendredi 3 Avril 2015



L'avis de Saphirnews

Que connaît-on de la pensée d’Ibn Arabî, d’Ibn Sînâ, d’Ibn Rushd, d’al-Kindî, d’al-Fârabî, d’Ibn Khaldoun, pour ne citer que les plus célèbres ? D’un côté, la philosophie arabo-musulmane du IXe au XVe siècle a été occultée des références philosophiques où seules les sources européennes étaient mobilisées. De l’autre, la transmission de la philosophie médiévale, à partir du XIIIe siècle, a intégré l’apport, par exemple d’Ibn Rushd (Averroès), à travers les traductions de son œuvre à tel point de le rendre anonyme.

Palliant cette « occultation » et cette « anonymisation », Ali Benmakhlouf, vice-président du Comité consultatif national d’éthique (CCNE), a voulu, dans cet ouvrage un peu ardu pour le grand public, redonner une visibilité à la philosophie arabe et montrer en quoi elle s’inscrit dans le mouvement dynamique de la pensée, qu’il s’agisse des domaines de la médecine, du droit, de l’histoire, du politique...

Pourquoi lire les philosophes arabes, d'Ali Benmakhlouf

Présentation de l'ouvrage par l'éditeur

Ali Benmakhlouf, professeur de philosophie à l’université de Paris-Est, retrace ici le sens de l’engagement des philosophes arabes dans la recherche de la vérité.

Lire les philosophes arabes médiévaux avec l’œil de la philosophie contemporaine pour y trouver des affinités de méthode et de doctrine : tel est le parti pris de ce livre.

Lire ces philosophes arabes, c’est aussi les inscrire dans la tradition et le patrimoine de l’humanité, car ils ont su ménager des accès multiples à la vérité où religion et philosophie sont pensées de manière conjointe. Leurs travaux dans de nombreux domaines, comme la médecine, la logique ou l’histoire continuent de nous interpeller comme ils ont contribué à la formation de la pensée européenne.

Le médiéval rejoint alors le contemporain dans cette riche histoire qui est celle de l’humain et de l'intellect.

L'auteur

Ali Benmakhlouf est l'auteur de nombreux ouvrages parmi lesquels Averroès (Belles Lettres, 2000, rééd. Perrin 2009), Montaigne (Belles Lettres, 2008) ainsi que L'Identité et Une fable philosophique (PUF, 2011).

Il est professeur de philosophie arabe et de philosophie de la logique. Il enseigne actuellement à l'Université de Paris Est Créteil Val de Marne et à Sciences Po Paris. Spécialiste de logique et des œuvres de Frege, Russell et Whitehead.

Ali Benmakhlouf est également président du comité consultatif de déontologie et d'éthique de l'Institut de recherche pour le développement, vice-président du Comité consultatif national d'éthique (CCNE).

Lire un extrait de l'ouvrage

Ali Benmakhlouf, Pourquoi lire les philosophes arabes. L'héritage oublié, Albin Michel, 2015, 208 p., 16 €.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu