Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Plus de halal au Sri Lanka sous la pression des extrémistes bouddhistes

Rédigé par La Rédaction | Lundi 11 Mars 2013



Au Sri Lanka, il n’y aura plus de produits halal. Sous la pression, All Ceylon Jamiyyathul Ulama (ACJU), la principale organisation musulmane du pays, a annoncé, lundi 11 mars, le retrait de leur certification halal du marché.

« Nous abandonnons ce qui est important pour nous. Nous faisons un sacrifice dans l'intérêt de la paix et de l'harmonie », a indiqué le président de l'ACJU, Mufti Rizwe, en expliquant vouloir éviter des tensions religieuses au Sri Lanka.

Si l’autorité musulmane a choisi d’abandonner son label halal, c’est effectivement dans l’optique d’éviter des violences interreligieuses. Le mois dernier, des moines nationalistes bouddhistes et leurs partisans, regroupés dans le parti d'extrême droite Bodu Bala Sena (Force Bouddhiste), ont lancé une campagne de boycott de la viande halal et de tous les autres produits alimentaires estampillés halal.

Dans le pays, les industriels de l'agro-alimentaire fabriquent depuis longtemps l’ensemble de leurs produits selon le rite islamique et y apposent le label halal de l'ACJU. Ce qui est loin de plaire aux moines radicaux qui ont lancé une campagne contre le halal. Ils estiment qu’ils ne doivent pas être forcés à consommer de la nourriture préparée selon des rites musulmans et jugent que ceci prouve la grande influence des musulmans au Sri Lanka où vit 70 % de bouddhistes dans île comptant 20 millions d'habitants.

La Chambre de commerce du pays a indiqué que tous les industriels avaient accepté de retirer le label halal avec effet immédiat. Ces derniers, qui vendaient uniquement du halal pour éviter de recourir à deux procédés de fabrication pour le même produit, devraient en toute logique proposer à présent uniquement des aliments non halal. Les musulmans, qui représentent moins de 10 % de la population, se retrouvent, à présent sans produits halal.

Le label de l'ACJU restera utilisé uniquement pour des produits destinés à l'export vers des pays musulmans.

Lire aussi :
Maroc : la nouvelle norme halal a du succès
La Belgique lance sa norme halal
Le marché du halal à l'international : un pari gagnant mais compliqué




Loading












Recevez le meilleur de l'actu