Connectez-vous S'inscrire






Religions

Pèlerinage à La Mecque, la confiance règne en France

Rédigé par Bouali Houda | Lundi 3 Janvier 2005

Cette année, près de 20 000 musulmans feront le voyage rituel à La Mecque depuis la France. Selon les organisateurs, les premiers vols se sont bien passés. Plus de deux millions de pèlerins en provenance de cent soixante pays sont attendus en ces lieux saints de l’Islam, dans la dernière quinzaine de janvier 2005. Lieu de rendez-vous annuel, lieu de naissance du Prophète de l’islam, La Mecque et Médine sont les deux premières villes saintes musulmanes devant Jérusalem.



Cette année, près de 20 000 musulmans feront le voyage rituel à La Mecque depuis la France. Selon les organisateurs, les premiers vols se sont bien passés. Plus de deux millions de pèlerins en provenance de cent soixante pays sont attendus en ces lieux saints de l’Islam, dans la dernière quinzaine de janvier 2005. Lieu de rendez-vous annuel, lieu de naissance du Prophète de l’islam, La Mecque et Médine sont les deux premières villes saintes musulmanes devant Jérusalem.

Tout musulman adulte doit accomplir le pèlerinage à la Mecque au moins une fois dans sa vie, si son état de santé physique et financière le lui permettent. Ce pèlerinage se déroule une fois l’an, sur une période de cinq jours, au début du douzième et dernier mois du calendrier hégirien. Il coïncide avec l'Aïd el-Kébir, la fête du sacrifice du mouton, prévue le 20 janvier 2005.

A Médine et à la Mecque pour le rituel du Hajj
Vêtus d'un habit rituel fait de morceaux d’étoffe de couleur blanche, Al ihram, les pèlerins séjournent une semaine à Médine. Ils se rendent ensuite à la Mecque puis au mont Arafat. Mais dès le séjour de Médine, et tout au long du séjour à la Mecque, les pèlerins accomplissent une série de rituels, drapés dans leur tenu de Hajj, généralement sous la direction d’un guide. Le sacrifice du mouton accompli en souvenir du prophète Abraham marque la fin de ces rites.

Le sacrifice accompli, le pèlerin retourne à l'état ordinaire. Il se fait couper les cheveux et peut porter des habits ordinaires. Il effectue sept processions autour de la Kaaba en guise d'adieu.

Le visa du Hajj est un visa qui permet uniquement de se rendre dans les lieux saints et le périmètre sacré. Il est délivré pour une durée d’un mois. Le passeport portant ce visa sera conservé sur place par les autorités d'immigration saoudiennes pendant toute la durée du pèlerinage.

Les visas ne posent plus de problème
En raison du grand nombre de pèlerins, les conditions d'hébergement hôtel, appartement individuel ou collectif constituent un soucis majeur pour les pèlerins, en particulier pour les plus âgés. Or, pour prendre les meilleures dispositions, les organisateurs du Hajj ont besoin de s’assurer que leurs clients disposeront d’un visa, ce qui était encore une chose difficile l’année dernière. Mais la confiance règne cette année.

Pour M. Karim Abdallah, responsable de l’agence Menesik Voyages à Lyon ' Le gouvernement saoudien a apparemment réussi à s’organiser cette année. Ce qui nous a largement facilité la tache. Toutes les agences appréhendaient l’heure des visas. '

Cette année, l’Arabie Saoudite a mis en place tout un dispositif pour faciliter la délivrance des visas. Désormais, ils seront délivrés directement sur le territoire français. Une fois sur place, les pèlerins français seront ensuite regroupés aux mêmes endroits. De quoi rassurer les familles qui ont en mémoire la confusion de l’an dernier où des pèlerins munis de leur billet d’avion n’avaient pu obtenir leur visa à temps.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu