Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Palestine: Abbas accepte de rencontrer le Hamas à la Mecque

| Dimanche 28 Janvier 2007



Le président palestinien Mahmoud Abbas a accepté une proposition du roi d'Arabie saoudite invitant les dirigeants du Fatah et du Hamas à se rencontrer à La Mecque pour mettre fin aux affrontements meurtriers dans la bande de Gaza, a indiqué dimanche la présidence palestinienne.

«Le président Mahmoud Abbas accueille favorablement et apprécie l'invitation du roi d'Arabie saoudite Abdallah de reprendre le dialogue national en Arabie saoudite», a indiqué la présidence palestinienne dans un bref communiqué.

Le principal négociateur palestinien Saëb Erekat a lui aussi indiqué que Mahmoud Abbas avait accepté l'invitation.
«Le président Mahmoud Abbas accueille favorablement l'invitation et ajoute que le roi Abdallah a de tout temps défendu l'unité palestinienne et s'est opposé à ce que soit versé le sang palestinien», a-t-il déclaré à l'AFP depuis Addis Abeba.

Plus tôt, le chef du Hamas en exil à Damas, Khaled Mechaal, avait également accueilli favorablement la proposition du roi Abdallah, espérant qu'elle puisse «régler tous les problèmes» et permette de «parvenir à un accord national et de former un gouvernement d'union nationale».

Le roi Abdallah ben Abdel Aziz a proposé une rencontre entre les dirigeants du mouvement Hamas et du Fatah, le parti de Mahmoud Abbas, à la Mecque pour tenter de mettre fin aux affrontements interpalestiniens dans la bande de Gaza qui ont fait 26 morts en trois jours.

«J'invite mes frères palestiniens, représentés par leurs dirigeants, à se réunir d'urgence en Arabie saoudite pour discuter de leurs divergences, sans aucune ingérence extérieure», a-t-il dit, cité par l'agence officielle Spa.

Le dialogue entre le Hamas, qui contrôle le gouvernement, et le Fatah sur la formation d'un gouvernement d'union nationale avait repris mardi mais avait de nouveau été interrompu par des violences partisanes.

Les affrontements qui ont débuté jeudi soir, à l'arme lourde parfois, se poursuivaient dimanche soir sporadiquement en dépit des appels au calme.

Un homme a été tué dimanche soir à Khan Younès, portant à 26 le bilan des victimes depuis jeudi soir lorsque un attentat à l'engin piégé visant des hommes de la Force exécutive, contrôlée par le Hamas, avait mis le feu aux poudres. Près de 60 autres personnes ont été blessées.





Loading














Recevez le meilleur de l'actu