Connectez-vous S'inscrire






Culture & Médias

Nouvelle Andalousie, la culture musulmane au cœur de Paris

Rédigé par Ammar B. | Vendredi 29 Avril 2005

L’espace Nouvelle Andalousie ouvre ses portes ce samedi dans le 11e arrondissement de Paris. Annoncé il y a bientôt deux ans, il est l’aboutissement d’un processus entamé depuis de longues années par le M. Habib Affès. Docteur d’université, spécialiste de l’éducation dans l’islam, très investi dans la formation des formateurs, le fondateur de la Nouvelle Andalousie n’en est pas à son premier coup d’essai. Ce samedi 30 avril, les enfants sont particulièrement attendus.



L’espace Nouvelle Andalousie ouvre ses portes ce samedi dans le 11e arrondissement de Paris. Annoncé il y a bientôt deux ans, il est l’aboutissement d’un processus entamé depuis de longues années par le M. Habib Affès. Docteur d’université, spécialiste de l’éducation dans l’islam, très investi dans la formation des formateurs, le fondateur de la Nouvelle Andalousie n’en est pas à son premier coup d’essai. Ce samedi 30 avril, les enfants sont particulièrement attendus. Un panel de cadeaux leur sera proposé. Chacun en choisira un. Celui qui lui plaît. C’est la méthode du Dr Habib Affès qui dédie cette nouvelle librairie parisienne aux enfants, à leurs éducateurs et à ceux qui s’intéressent à la culture musulmane. Au programme de la journée : des séances de dédicaces des illustrateurs. 

 

Pour les enseignants de langue arabe, en Europe et aux Etats-Unis, le Dr Affès est avant tout l’auteur de la première méthode d’apprentissage de la langue arabe à l’attention des jeunes européens de référence arabe. Pour ceux qui s’intéressent à la culture musulmane en Europe, il est le directeur des Editions Jeunesse sans frontières et aussi directeur de publication de Colombus, son magazine de jeunes. Depuis quelques mois, l’infatigable Dr Affès est aussi fondateur d’un institut de formation, l’IEAFE (Institut européen Averroès de formation et d’éducation). Un établissement privé dont on n’a pas fini d’entendre parler.

 

Une librairie de quartier pour la culture musulmane

 

Homme orchestre à l’emploi du temps surbooké, M. Affès est régulièrement sollicité pour encadrer des équipes pédagogiques en charge de l’enseignement des jeunes dans les structures associatives. C’est de ce contact direct avec le terrain, à travers l’Europe, qu’il constate la nécessité d’un espace consacré à la promotion de la culture musulmane à Paris.

Après un premier séjour en Andalousie, il se prend de passion pour cette région et cette expérience de la présence musulmane en Europe. D’où le nom de l’espace qui ouvre ce samedi à Paris. Situé au 99 de la rue de Charonne, dans  le 11e arrondissement, le fondateur du lieu déclare son ambition de « faire de cet endroit une librairie de quartier où chacun peut trouver de quoi satisfaire sa curiosité sur l’islam, sur les religions, mais aussi sur la culture et les méthodes pratiques d’enseignement ». Autant d’objectifs qu’il a fallu traduire dans l’organisation de cette nouvelle librairie.

 

Fidèle à cet engagement pédagogique, la Nouvelle Andalousie réserve une place de choix à son Espace enfants. Des peluches attrayantes et des jouets tentants sont mis à leur disposition au milieu d’un étale de livres pour enfants. Des livres en langue française, des livres en langue arabe et les livres en français-arabe. Le tout est pensé et réfléchi pour interroger, intéresser et captiver les petits qui s’aventurent dans cet espace.

Non loin, un autre espace est réservé aux parents et aux éducateurs d’une manière générale. La Nouvelle Andalousie se propose de choisir et de réunir des supports pédagogiques disponibles sur le marché à l’attention des enseignants. Pour le Dr Affès, ce choix répond à un réel besoin : « Il y a d’abord des parents musulmans qui sont soucieux de l’éducation de leurs enfants et qui veulent se cultiver dans ce domaine. Mais lors de mes sessions de formation des formateurs, je rencontre sans cesse des adultes en charge de groupes de jeunes pour l’enseignement de l’arabe ou pour les activités éducatives au sein des associations. Ces adultes ne sont généralement pas formés à ce type de travail. Et ils me demandent souvent des références de livres, des supports pédagogiques et même des recettes pratiques. C’est vraiment un besoin. J’ai voulu réunir ici tout ce qui existe sur le marché et qui peut les aider. Bien sûr j’ai dû faire le tri. »

 

Le panel est donc large et ouvert. Du dictionnaire de psychologie à la bande dessinée en passant par les manuels scolaires, les romans et les livres de coloriages sans oublier les puzzles et kits à monter. Tous les goûts et toutes les tranches d’âges sont pris en compte.

 

La signalétique indique la classification thématique des ouvrages. Les habitués des librairies s’y reconnaîtront sans problème. Le rangement n’est pas du type « islamiques » et « non islamique » ni même « religieux » et « non religieux ». Les livres sont plutôt disposés par thèmes. Le dictionnaire français-arabe est rangé à côté du dictionnaire arabe-hébreu. De même que La laïcité au regard du coran, de Ghaleb Bencheikh se trouve dans le même rayon que La république, les religions, l’espérance de Nicolas Sarkozy.

 

Eviter le côté bazar

 

Comme on peut s’y attendre, un rayon est consacré aux questions du dogme religieux. En plus de livres traitant du dogme dans la religion musulmane, on y trouve des livres traitant du dogme dans la religion chrétienne et des livres sur le dogme dans la religion juive. Le choix des titres révèle aussi la déclinaison pédagogique dont toute la Nouvelle Andalousie est emprunte. « J’ai voulu choisir les livres qui permettent aux musulmans de comprendre les autres religions. Beaucoup de musulmans ne connaissent pas le christianisme. Ils connaissent encore moins la religion juive. Or il y a des livres qui expliquent ces religions, sans polémique. » A l’explication des dogmes religieux s’ajoutent les livres sur le dialogue inter-religieux. Un soin particulier a donc été accordé au choix de chaque ouvrage. M. Affès explique que « la difficulté a été de convaincre les distributeurs que nous n’allions pas vendre toutes les nouveautés mais que nous allions faire nous-mêmes notre sélection. Je ne peux pas accepter toutes les nouveautés. Par exemple, je ne peux pas inviter le public musulman en lui proposant certaines BD avec des scènes de nus. Nous connaissons le public. Cela peut être choquant. »

 

La littérature arabe d’expression française n’est pas oubliée. Les grands classiques du monde arabe, particulièrement du Maghreb et du liban, ont leur rayon dans la Nouvelle Andalousie. Proprement rangés par thèmes. Le rayon multimédia suit la même règle. Cassettes audio, cassettes vidéo, CD-roms et DVD se retrouvent dans le même espace proposant des méthodes d’apprentissage des langues, des méthodes d’apprentissage du Coran, des visites des lieux saints en face des CD de musique de rap désormais classiques tels que La Conception de Réalité Anonyme. Là aussi, les enseignants trouveront des supports pédagogiques dans ces rayons, sous forme de cassette vidéo ou de chansons pédagogiques pour le bonheur de leurs élèves.

 

Pour compléter le tout, un espace a été réservé à l’artisanat. Des tableaux de peinture orientale, quelques calligraphies de versets coraniques, des chapelets, des porte-corans sont soigneusement disposés comme pour égayer cet espace où le livre est malgré tout roi. « J’ai voulu éviter le côté bazar. La Nouvelle Andalousie est avant tout une librairie culturelle. Ces objets d’artisanat sont là pour faire découvrir cet autre aspect de la culture. C’est ce qui explique leur prix particulièrement bas par rapport au marché »

 

Les Editions jeunesse sans frontières

 

En ouvrant la Nouvelle Andalousie en plein cœur de la capitale, le fondateur des Editions jeunesse sans frontières compte bien assumer son succès. Cela était progressivement devenu une nécessité. Le nombre des ouvrages à son compte ne cesse de croître. Il y a encore deux ans, M. Affès souhaitait avant tout soigner la qualité de son travail d’édition. La collection « j’apprends l’arabe » était en cours. Les manuels d’enseignement religieux islamiques n’étaient pas encore tous édités. Deux chantiers titanesques qui méritaient une grande attention. On a même pu regretter la faible promotion faite de la collection « Questions de jeunes » dont les ouvrages sont pourtant essentiels.

 

Aujourd’hui, « J’apprends l’arabe » est une collection complète. Manuels d’élèves (leçons et exercices) et manuels de prof sont au complet et couvrent les neuf niveaux de l’enseignement primaire de 3 à 11 ans. Les manuels d’enseignement religieux ont donné deux collections : « Dis maman »  aide les parents à répondre aux questions des tout petits et « Lumière sur mon chemin » éclaire les parents des « plus de 6 ans ». Ces ouvrages du Dr Affès, conçus avec patience et travaillés avec science, depuis la rue des Capucines à Villemomble, ont fait leur preuve en Europe et en Amérique depuis neuf ans. Ils méritent d’être mieux connus. Ils méritaient un espace où l’on puisse les retrouver, tous réunis. Il n’est pas excessif de considérer que ces travaux, les premiers du genre, font désormais partie intégrante du patrimoine intellectuel de la culture musulmane d’Europe. Ceux qui sont loin de Paris pourront se les procurer prochainement sur l’Internet au lancement de www.Andaloushop.com , le site commercial de la Nouvelle Andalousie actuellement à l’étude.

 






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu