Connectez-vous S'inscrire






Politique

Nicolas Sarkozy doit présenter le Livre blanc sur la Défense

| Mardi 17 Juin 2008

Ce mardi 17 juin, le président Nicolas Sarkozy doit détailler lors d'un discours solennel devant plus de 3000 militaires le Livre blanc sur la Défense et la sécurité nationale. Dans son discours, le chef de l'Etat et chef des Armées présentera les nouvelles priorités stratégiques de la France et annoncera une réduction des effectifs.



Nicolas Sarkozy doit présenter le Livre blanc sur la Défense
Le Livre blanc sur la Défense et la sécurité nationale que doit présenter aujourd'hui le président de la République Nicolas Sarkozy tentera à la fois d'apporter de la modernité à l'armée française et à sn équipements, tout en tenant compte des contraintes budgétaires. C'est devant plus de 3000 militaires réunis Porte de Versailles à Paris que le chef de l'Etat prononcera à 11h son discours solennel. Ce Livre blanc sur la Défense est le premier depuis 1994.

Dans les 6 ou 7 ans prochains, 54 000 postes civils et militaires, sur 320 000, devraient être supprimés. L'armée elle-même devrait passer de 271.000 à 224 000 personnes, soit le départ de 47 000 membres. L'armée de terre perdra 17% de ses effectifs, avec 131 000 personnes, l'aviation 24% avec 50 000 et la marine 11%, avec 44 000.

Cette baisse considérable des effectifs militaires devrait être suivie en juillet de l'annonce d'une "nouvelle carte" militaire, entendant par là la perte pour une cinquantaine de villes françaises de toute présence militaire sur leurs territoires.

D'ici 2020, 377 milliards d'euros hors pensions devraient être alloués à la Défense

Invité de la radio RTL, l'ancien ministre de la Défense Alain Richard a estimé que "la décision qui est en prévision sur la réduction des forces ne me paraît pas cohérente avec l'analyse des risques et elle vient simplement du fait que le pays a de sérieuses difficultés budgétaires". Et selon lui, les décisions énoncées dans le Livre blanc "sont définies non pas par une vision stratégique mais par une logique budgétaire".





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu