Connectez-vous
Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com

Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Rss




Société

Mouloud Aounit, figure de l'anti-racisme, est décédé

Rédigé par Maria Magassa-Konaté | Vendredi 10 Août 2012

Mouloud Aounit, l'ex-président du Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP), est décédé à l'âge de 59 ans, vendredi 10 août, des suites d'une tumeur au cerveau à l'hôpital de la Salpêtrière, à Paris. L'homme aura passé sa vie à lutter contre le racisme.



Mouloud Aounit, figure de l'anti-racisme, est décédé
Le militant associatif et politique Mouloud Aounit, ancien président du MRAP, est mort vendredi 10 août.

Né le 23 février 1953 à Timezrit, en Algérie, il était arrivé très jeune en France. Sa famille s'était installé à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, où il avait grandi. Et il « restera toujours un enfant d'"Auber" », indique le Mrap dans un communiqué.

Effectivement, Mouloud Aounit fera toute sa carrière dans la ville. Une carrière de militant. Dès 1979, il adhère au MRAP et participe en 1983 à la « Marche des beurs » pour l'égalité contre le racisme.

En 2004, sa carrière prend un tournant. Après avoir été le secrétaire général de l'association antiraciste dès 1989, il en devient le président. Il conservera cette place jusqu'en 2008 mais ,au sein de l'association, il devra faire face à des critiques en raison de son engagement aux côtés de la communiste Marie-George Buffet lors de l'élection présidentielle de 2007.

Mouloud Aounit était en effet engagé en politique. En 2004, il est élu conseiller régional d’Île-de-France après avoir été tête de liste sur une liste de rassemblement présentée par le Parti communiste.

Il avait aussi mené un combat contre l'islamophobie, ce que ses détracteurs lui avaient reproché, l'accusant de glisser vers le communautarisme.
Reste que son engagement avait été salué à maintes reprises.

Chevalier de la légion d'honneur

Ce fils d'immigrés avait été nommé membre du Conseil national pour l'intégration des populations immigrées en 1993.
Il fut également promu chevalier de l'Ordre national du mérite en 2000 puis chevalier de la Légion d'honneur en 2003. Des distinctions qui saluent le parcours d'un militant chevronné.
Deux ans plus tard, il fut nommé au comité consultatif de la HALDE (Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité).

« Mouloud Aounit a consacré toute sa vie au combat contre le racisme, quels qu'en soient les victimes ou les auteurs », note le MRAP. « Il aura marqué de manière profonde l'identité de notre Mouvement antiraciste par son intense intérêt pour la vie et pour les gens, par sa curiosité intellectuelle, une vaste culture, une grande capacité de travail et un inlassable dévouement. Il aura été, sans hésiter et sans faillir, de tous les combats pour le droit, la justice, la paix et l'émancipation humaine, aussi bien en France que partout dans le monde », ajoute l'association, qui l'avait nommé président d'honneur en 2011.

Pour témoigner de son parcours, le cinéaste Jean-Michel Riera avait démarré un documentaire sur lui.
Marié et père de deux enfants, Mouloud Aounit est décédé après avoir été dans le coma plus d'une semaine. « Le MRAP lui rendra, prochainement, un hommage à la hauteur de ses engagements », peut-on lire dans le communiqué de l'association.



Maria Magassa-Konaté


Société | Religions | Economie | Monde | Culture & Médias | Votre revue de presse | Politique


Inscription à la newsletter



Loading





L'actu vue par Yace