Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Moubarak sera jugé et risque la peine capitale

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 25 Mai 2011



L’agence officielle égyptienne Mena a annoncé, mardi 24 mai, le déferrement prochain de l’ancien président Hosni Moubarak devant un tribunal. L'ex-président égyptien devra répondre de l’accusation de « meurtres avec préméditation » lors des émeutes du mois de janvier qui ont poussé à sa démission le 11 février dernier. Les deux fils de Moubarak, Alaa et Gamal, ainsi que l’homme d’affaires Hussein Salem doivent également comparaitre devant le tribunal pénal pour le même chef d’inculpation. Tous risquent la peine capitale.

La date du procès sera fixée prochainement par le tribunal. Le 17 mai dernier, une rumeur faisant état de l’intention de Moubarak d’écrire une lettre d’excuse au peuple égyptien et de rendre ses biens à l’Etat avait fait craindre une amnistie de l’ancien dictateur et provoqué la colère de nombreux Egyptiens.

Ce nouveau développement semble montrer la détermination de l’armée, toujours à la tête du pays, à juger Moubarak. Des militants pro-démocratie appellent à une manifestation, vendredi 27 mai, pour exiger le procès des « symboles de l’ancien régime ».

Lire aussi :
Malades, les Moubarak cherchent à s’amender
Hosni Moubarak : victime à son tour d’un accident cardiaque
Egypte : les religieux face à l'insurrection
Moubarak aurait quitté Le Caire




Loading














Recevez le meilleur de l'actu