Connectez-vous S'inscrire






Société

Mosquée de Marseille: le maire remet les clefs

| Vendredi 23 Novembre 2007

Hier, le sénateur-maire Jean-Claude Gaudin a remis les clefs de la future grande mosquée de Marseille à l’association chargée du projet. Pour le président de l’association «c'est un moment historique qui clôt plus d'un siècle d'incertitudes et de refus ».



Le sénateur-maire UMP Jean-Claude Gaudin et le président de l’association La Mosquée de Marseille Nordine Cheikh
Le sénateur-maire UMP Jean-Claude Gaudin et le président de l’association La Mosquée de Marseille Nordine Cheikh

Un moment historique

Pour le président de l’association La Mosquée de Marseille Nordine Cheikh "c'est un moment historique qui clôt plus d'un siècle d'incertitudes et de refus" pour les quelque 200.000 musulmans marseillais, a-t-il déclaré en recevant des mains du sénateur-maire UMP Jean-Claude Gaudin les clefs de la future mosquée.

"D'autres étapes vous attendent, pas forcément les plus faciles", a dit M. Gaudin lors de cette cérémonie. "Quoiqu'il arrive nous irons jusqu'au bout", a-t-il ajouté devant les présidents des Conseils français et régional du culte musulman, respectivement Dalil Boubakeur et Abderrahmane Ghoul.

22 mois d'études et de travaux

Un bâtiment de 2.400 m2, site d'anciens abattoirs dans le quartier Saint-Louis (15e arrondissement), abritera la future mosquée. La salle de prières pourra accueillir quelque 2.000 personnes.

Les abords en dénivelé accueilleront jardins, espaces pour les ablutions ou le stockage des chaussures et restaurant pour les nécessiteux. Deux bastides adjacentes abriteront une bibliothèque et l'administration de la mosquée.

Une fois déposé le permis de construire, fin 2007-début 2008, "il faudra au minimum 22 mois" d'études et travaux, précise l'architecte Abdelouahab Khelif.

Un buget de 8 millions d'euros

Reste à présent à trouver des fonds. Le budget est compris entre 8 et 8,6 millions d'euros, a rappelé l’architecte. La levée des fonds n'a pu réellement commencer avant la présentation du projet en bonne et due forme.

"Nous venons d'ouvrir un compte à la Caisse des dépôts", explique Abou Diarra, trésorier de l'association. Il admet qu'il sera difficile de réunir tout l'argent en 22 mois mais "au moins, la base du projet sera lancée!".

L'association compte sur les dons, la zakat (aumône légale) et le soutien de pays d'origine de nombreux fidèles (Algérie, Maroc, Tunisie).



A voir aussi:


http://www.saphirnews.com/Marseille-aura-enfin-sa-mosquee_a4006.html




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu