Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Monsieur météo belge viré, ses propos islamophobes dénoncés

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 3 Mai 2013



En Belgique, le groupe Muslims Rights Belgium a signalé au Centre pour l'Egalité des Chances et la Lutte contre le Racisme (CECLR), les propos islamophobes tenus par Luc Trullemans, le Monsieur météo de RTL-TVI, sur son compte Facebook.

Sur le réseau social, vendredi 26 avril, il avait notamment invités les musulmans à « retourner dans (leurs) pays ». Face à la véhémence de ses propos, Muslims Rights Belgium a dénoncé ses « propos racistes et islamophobes » au CECLR.

Dans un communiqué, l’association musulmane dit également prendre acte des excuses publiques de Luc Trullemans tout en « saluant la décision immédiate prise par la chaîne RTL d'écarter de l'antenne son employé ».

A la suite de ces propos, l'animateur avait été immédiatement suspendu par RTL avant d’être licencié lundi 29 avril. « Les prises de positions publiées par Luc Trullemans sur sa page Facebook ce vendredi 26 avril, ainsi que les différentes interviews qu’il a données par la suite, sont incompatibles avec sa position d’homme public représentant RTL, et le devoir de réserve qui y est associé. Ceci rend la poursuite de la collaboration entre RTL et Luc Trullemans impossible. Celui-ci quitte donc RTL Belgium », explique la direction de la chaîne dans un communiqué.

Selon le journal belge Sud Presse, l'Institut royal météorologique (IRM) soutient néanmoins Luc Trullemans qui conservera son poste au sein de l’institut. L'IRM estime que les déclarations du météorologue ont été proférées sous le coup de la colère, comme ce dernier l’a expliqué.

Mais Muslims Rights Belgium a estimé nécessaire de signaler ses propos au CECLR notamment en raison de la personnalité publique de M. Trullemans et du caractère répété des « dérapages ».

Ce dernier a d’ailleurs enfoncé le clou après avoir appris son licenciement. « Je regrette d’avoir publié un truc général. Je présente mes excuses aux musulmans. En fait, je visais une certaine partie de la communauté musulmane, les fauteurs de trouble. Lors de mon agression de vendredi, ils ont été très méchants avec moi. Ils n’ont rien à faire en Belgique. Je dis la Belgique, mais je peux dire aussi Paris ou ailleurs. Ce sont des aventuriers qui viennent profiter de la société occidentale. », raconte le météorologue.

Le directeur-adjoint du CECLR, Edouard Delruelle, a qualifié les propos tenus par Luc Trullemans de « condamnables sur le plan moral » mais ne peut encore se prononcer quant à l'aspect juridique des choses. « Cela demande une analyse plus large. Nous devons notamment prendre contact avec l'intéressé, avec RTL », explique-t-il.

M. Delruelle fait savoir par ailleurs que le CECLR est de plus en plus souvent contacté pour signaler des propos déplacés tenus sur des médias sociaux. « C'est un phénomène grandissant », indique-t-il. Dans son dernier bilan, l’Observatoire contre l'islamophobie du Conseil français du culte (CFCM) a également constaté une « forte hausse de la cyberhaine » visant les musulmans.

Lire aussi :
Belgique : privé d’antenne pour des propos islamophobes
Islamophobie : des juifs de Belgique contre une loi, le CRIF en soutien
Belgique : des sénateurs veulent combattre l’islamophobie par la loi
Une miss météo voilée à la télévision belge fait rire jaune




Loading














Recevez le meilleur de l'actu