Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Migrants : Emmaüs organise une traversée à la nage du détroit de Gibraltar

Rédigé par Linda Lefebvre | Lundi 4 Septembre 2017



Migrants tentant la traversée de la Méditerranée © Flickr
Migrants tentant la traversée de la Méditerranée © Flickr
Dans le cadre de sa campagne Article 13 en faveur du droit à la libre de circulation, lancée en juillet, Emmaüs organise une traversée du détroit de Gibraltar jeudi 7 septembre.

Selon l’organisation, une cinquantaine de personnes sont mobilisées pour ce voyage qui s’effectuera entre la ville espagnole de Tarifa et Dalia, au Maroc. Une distance de 14 km. « A la nage et en kayak, (…) une traversée (…) en hommage aux dizaines de milliers de personnes mortes en Méditerranée », précise Emmaüs. Damien Carême, maire de Grande-Synthe (près de Dunkerque), sera parmi les présents.

Des traversées similaires avait déjà été effectuées par le passé sous l'égide de l'association. En août 2015, deux responsables d’Emmaüs Saint-Etienne avait traversé le détroit, respectivement à la nage et en kayak. « Partis de Tarifa en Espagne, Alain et Maria ont relié les côtes marocaines en 5h et près de 15 kilomètres d’effort », avait fait savoir Emmaüs.

« L’horreur ne prend jamais de vacances »

La campagne s’appuie sur l’article 13 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, selon lequel « toute personne a le droit de circuler librement » et « de quitter tout pays, y compris le sien ».

Selon l’agence européenne de contrôle des frontières Frontex, près de 2 300 personnes ont tenté la traversée vers l’Espagne au mois de juillet 2017. Depuis le début de l’année, 11 000 personnes auraient emprunté la même route. Une tragédie humaine dont s’est saisi Emmaüs avec sa vidéo choc intitulée « L’horreur ne prend jamais de vacances » montrant des vacanciers sur une plage recouverte de linceuls. Un non à l'indifférence affirmée.

Lire aussi:
Face aux drames des migrants en Méditerranée, Emmaüs lance la campagne Article 13 (vidéo)
Migrants de Calais : l'Etat interpellé par le Défenseur des Droits face à la gravité de la situation
Le plan migrants du gouvernement jugé insuffisant par les associations





Loading














Recevez le meilleur de l'actu