Connectez-vous S'inscrire






Société

Les sans papiers toujours exclus, toujours expulsés

Rédigé par Mom Nicolas | Lundi 10 Février 2003

Une nouvelle expulsion de sans papiers eut lieu dans un gymnase du XI ème arrondissement. Une occupation revendiquant la régularisation des sans papiers, l’arrêt des expulsions, et le rétablissement de l’aide médicale gratuit. La mairie de paris refuse de porter la responsabilité des expulsions bien que les forces de l’ordre sont intervenues à sa demande. De son côté Nicolas Sarkozy promet une aide de 7000 euros pour tout émigrant malien retournant au pays…



Une nouvelle expulsion de sans papiers eut lieu dans un gymnase du XI ème arrondissement. Une occupation revendiquant la régularisation des sans papiers, l’arrêt des expulsions, et le rétablissement de l’aide médicale gratuit. La mairie de paris refuse de porter la responsabilité des expulsions bien que les forces de l’ordre sont intervenues à sa demande. De son côté Nicolas Sarkozy promet une aide de 7000 euros pour tout émigrant malien retournant au pays…  

                  

 

A l’issue d’une manifestation des sans papiers samedi, réunissant environ 1850 personnes, selon  la police, le gymnase Japy dans le XIème arrondissement fut occupé. Dimanche dans l'après-midi, les occupants du gymnase annonçaient une « occupation jusqu'au bout ».

Après une nuit sur des tapis de sol, les manifestants partageaient merguez et oranges offerts par des associations. Ils exigeaient « la régularisation de tous les sans-papiers, l'arrêt des expulsions et le rétablissement de l'aide médicale gratuite ».Dimanche soir, les forces de polices sont intervenues et ont expulsé tous les sans papiers. Des slogans « police partout, justice nulle part » et « Sarkozy assassin » ont retenti aux abords du gymnase. Des sans-papiers se sont plaints de violences policières et les pompiers ont transporté deux blessés.

 

La mairie de Paris refuse de porter la responsabilité…

La porte parole de la mairie de Paris avait indiqué à l’AFP, que la question des sans papiers concernait le gouvernement et non la mairie (pourtant propriétaire des lieux). De son côté la préfecture de police affirme que les forces de l’ordre sont « intervenues sur réquisitions de la mairie de paris »… Nicolas Sarkozy a pour sa part pris de nouvelles résolutions concernant l’émigration spécifiquement malienne…

 

Une aide financière pour faciliter le retour au pays…

Suite à une visite de 2 jours au Mali, le ministre de l’intérieur français, Nicolas Sarkozy, a exprimé au micro de RFI, sa volonté de résoudre les problèmes d’immigration et d’émigration clandestine.  Tout en appelant aux respects des émigrants en règles, il exprime néanmoins sa fermeté dans sa lutte contre la clandestinité. « Il y a une longue tradition d’émigration entre la France et le Mali, a t’il ajouté, une émigration régulière qu’il faut respecté mais une émigration clandestine qu’il faut combattre. »

Du côté des maliens, l’humiliation ressentie des vagues d’expulsions en charter amplifiées sous l’ancien ministre de l’intérieur Charles Pasqua,  n’a pas encore cicatrisé.  

 

Aussi, Nicolas Sarkozy propose une aide financière aux immigrés maliens en situation régulière mais aussi à ceux en situation irrégulières à condition de retourner d’eux même au Mali.  « Pour plus de retour volontaire de maliens, une aide de 7000 euros sera proposé afin de développer un projet économique individuel participant au développement d’une économie productive permettant ainsi de produire du travail », a-t-il conclu.  

 

Pour l’instant la précarité des sans papiers persistent, la fermeture de Sangatte n’a que déplacé le problème et la régularisation semble encore bloqué…





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu