Connectez-vous S'inscrire






Ramadan

Les optimistes et les pessimistes

Les petits mots du coeur

Rédigé par Sami Abdessalem | Samedi 15 Octobre 2005

Au moins neuf jours déjà écoulés. Neuf jours moins 29 ou 30 jours. Les journées passent à la vitesse de nos actes et de nos activités. L’on n'arrive plus à saisir le temps qui passe. L’on est incapable de compter les jours et les nuits. Et dans près de deux semaines, le mois de ramadan nous quittera, peut-être sans retour de notre part et non de sa part.



Les occasions pour se ressaisir sont peu nombreuses dans la vie et chaque mois de ramadan est l’une d’elles. Seules les personnes averties sont conscientes et savent qu'il y a des profits et des gros poissons à pécher : les bonnes opportunités.

Que reste-t-il, dans ce mois, des bonnes occasions ? Peut-on récupérer le temps perdu ? Peut-on rattraper les jours gâchés ? Le pessimiste se dit qu’il n’a rien à espérer. Parce que le mois a mal démarré et parce que le temps court plus vite que lui. Alors il se dit « j'abandonne la course et je me soumets au fait accompli. » Pour celui qui est optimiste, il y a beaucoup à récupérer de ce mois et rien n'est perdu, même s'il reste un seul jour de ramadan à récupérer nous le saisissions. Le Prophète n'a t-il pas dit que « lorsque s’annonce le jour dernier et que vous tenez une branche d'arbre en main enfoncez la dans la terre » ?

Se relever après une chute est une grande qualité humaine

Les deux semaines et quelque qui nous restent peuvent s’avérer décisives pour les retardataires. Car tant qu’ils seront en vie ils seront parmi ceux qui reviennent à Dieu et ils feront tout pour récupérer les jours de jeûne manqués.

Le rapport avec notre Créateur n'a pas de semblable. Si les hommes de la terre nous ferment les portes au nez, Le Créateur de la Terre et des Cieux, nous les laisse ouvertes. Admettons que vous avez raté certaines séances de prières de nuits et que vous n'avez pas encore tendu la main à un nécessiteux.

Admettons aussi que vous avez raté le petit déjeuner de l'aube et qu'aucune prière de matin n'a été accomplie à l'heure : n'abandonnez pas, ne désespérez pas et mettez-vous au travail L’effort de travail sur vous, et sur-le-champ. Réexaminez la situation et prenez les dispositions pour créer les conditions pour rattraper le manque. Ne prêtez votre écoute ni à votre petit esprit ni à votre passion. Ces deux sont incapables de savoir et de mesurer l'impact de ce mois sur votre vie après ramadan! Ecoutez la voix du Ciel et le message divin, Dieu connaît parfaitement ce dont nous avons besoin et ce dont nous n'avons pas besoin. Il est Le Créateur et nous sommes de la Création: les différences sont incomparables. Alors, lesquels allez vous choisir : les pessimistes ou les optimistes ?




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu