Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Les « Plantu » arabes se racontent

Rédigé par La Rédaction | Mardi 26 Juin 2012



Après le documentaire « Blagues à part, un voyage en Palestine » dans lequel elle avait sillonné la Palestine pour parler de l’humour palestinien, la réalisatrice Vanessa Rouselot nous propose une nouvelle fois un travail original avec une série de portraits de caricaturistes arabes.

Ali Ferzat, un célèbre dessinateur syrien ouvre le bal de cette série documentaire intitulée « Caricaturistes du monde arabe ». Dans la vidéo diffusée depuis la semaine dernière sur France 24.com et sur le site du journal The Guardian, le caricaturiste parle de son travail de dessinateur engagé lui qui a signé son premier dessin de presse à l’âge de 12 ans.

« J’utilise la satire en dessinant ceux qui imposent la dictature et leurs méthodes oppressives pour les placarder et leur donner moins d’importance aux yeux du peuple », dit-il.

Le lauréat du Prix Sakharov pour la liberté d’expression du Parlement européen revient également sur son agression le 25 août 2011 par des miliciens de Bachar al-Assad. Ils lui ont violemment frappé les mains. Le caricaturiste en a gardé des séquelles. Lorsqu’il dessine trop longtemps, il ressent des douleurs mais garde « l’espoir de faire des dessins qui seront beaucoup plus forts qu’avant ».

Dans les semaines à venir d’autres témoignages de caricaturistes du monde arabe seront diffusés sur France 24.com.

Lire aussi :
Blague à part, un voyage en Palestine
Un caricaturiste syrien reçoit le Prix de la liberté de la presse 2011




Loading












Recevez le meilleur de l'actu