Connectez-vous S'inscrire






Culture & Médias

Les Français et la religion : le grand amour ?

Rédigé par Leïla Belghiti | Jeudi 4 Février 2010

La France se déchristianise, nous dit-on. En effet, si l'on en juge les résultats d'enquête de l'IFOP, alors que 81 % des Français se déclaraient catholiques en 1965, ils n'étaient plus que 64 % en décembre 2009, et « de moins en moins pratiquants ». Un constat « décevant » pour l'Église, qui encourage ses fidèles à investir les champs de la communication. Lancé mercredi à 200 000 exemplaires, le nouveau magazine catholique « L'1visible » sera distribué dans les grandes surfaces, les gares, dans la rue, les boîtes aux lettres, etc. « Redonner une place aux valeurs spirituelles dans un monde en quête de sens », tel est son objectif, selon son fondateur, J.-B. Fourtané.



Copie d'écran du nouveau mensuel gratuit « L'1visible », destiné aux 26 millions de Français qui se déclarent catholiques.
Copie d'écran du nouveau mensuel gratuit « L'1visible », destiné aux 26 millions de Français qui se déclarent catholiques.
Un tout nouveau magazine, L'1visible, un mensuel catholique gratuit, a fait son entrée dans les kiosques mercredi, diffusé à 200 000 exemplaires. « Alors que la religion est plus que jamais reléguée dans la sphère privée, "L'1visible" souhaite donner à la foi chrétienne une visibilité nouvelle dans la société française », écrivent les fondateurs du mensuel.

Si sept Français sur dix s'intéressent à la religion, quoi de plus normal que des magazines s'y intéressent. Salamnews, premier gratuit des cultures musulmanes, avait senti ce vide éditorial, et s'est lancé dans l'aventure en 2008. Un véritable succès puisqu'il est diffusé aujourd'hui jusqu'à 150 000 exemplaires par mois dans toutes les grandes villes de France et est certifié par l'OJD, l'organisme certificateur de diffusion des médias.

Pour les fondateurs du nouveau magazine chrétien, L'1visible a pour ambition de « répondre aux fortes attentes spirituelles d'aujourd'hui ».

Le premier numéro du magazine publie d'ailleurs un sondage de l'IFOP sur les relations qu'entretiennent les Français vis-à-vis de la religion. Au vu des résultats du sondage, celles-ci apparaissent plus fortes qu'on ne le croit.

Plus de la moitié d'entre les sondés (58 %) affirment aborder ce sujet au sein de leur famille, avec leurs amis (49 %) et au travail (29 %). L'étude révèle, par ailleurs, un intérêt accru de la religion parmi les jeunes (61 % des moins de 35 ans contre 56 % des plus de 35 ans). De même, les cadres supérieurs sont les plus enclins à aborder les questions religieuses (43 % contre 28 % chez les employés).

Autres chiffres intéressants, pour 77 % des sondés (catholiques : 58 %; « autre religion » : 63 %), les religions peuvent contribuer à transmettre au jeunes des repères et des valeurs positives ; 74 % estiment que la laïcité doit respecter toutes les croyances et ne pas considérer les religions comme un danger mais plutôt comme un atout pour la société.

Interrogés sur le rôle des valeurs chrétiennes dans la société, 53 % estiment qu'elles ont un rôle à jouer dans le domaine de la famille et de l'éducation. En revanche, seuls 18 % pensent que l'accueil et l'intégration des immigrés fassent partie de la mission des valeurs chrétiennes, et seuls 8 % pour la protection et le respect de l'environnement. 68 % des sondés pour que la religion chrétienne ait un rôle à jouer sont de droite (UMP et FN), et 45 % de gauche (NPA, PC, PS, Verts, etc.).

L'étude révèle donc un intérêt sous-estimé de la population française pour les questions religieuses. La religion est loin d'être taboue. L'islam, deuxième religion de France – et la plus médiatisée – n'est cependant pas mentionné explicitement dans le rapport commandité par L'1visible.


Lire l'enquête IFOP Les Français et la religion

Lire aussi :
Le patriotisme français dépasse les frontières religieuses
Une personne sur quatre est musulmane dans le monde





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu