Connectez-vous S'inscrire






Archives

Les 35 heures : la reforme ?

Rédigé par OURABAH Sofiane | Vendredi 13 Septembre 2002

De son projet de travail relatif aux 35 heures, le gouvernement decide de reformer la durée du temps de travail qui devrait être en faveur du patronat. Mais le ministre des Affaires sociales, prend son temps sur la decision d'une eventuelle reforme, en cherchant notamment une solution pour éviter un conflit entre les syndicat et le patronat. De ce fait, le ministre a decidé de publier un décret dans les prochaines semaines portant le contingent d'heures supplémentaires à 180.



De son projet de travail relatif aux 35 heures, le gouvernement decide de reformer la durée du temps de travail qui devrait être en faveur du patronat. Mais le ministre des Affaires sociales, prend son temps sur la decision d'une eventuelle reforme, en cherchant notamment une solution pour éviter un conflit entre les syndicat et le patronat. De ce fait, le ministre a decidé de publier un décret dans les prochaines semaines portant le contingent d'heures supplémentaires à 180.

Les syndicats rassurés

De son projet de travail relatif aux 35 heures, le gouvernement a retiré les points les plus litigieux qui avaient hérissé les syndicats. Le ministre des Affaires sociales, François Fillon, a donc décidé de renvoyer la définition du contingent d'heures supplémentaires à la négociation, satisfaisant ou rassurant tous les syndicats. Certes, un décret sera publié dans les prochaines semaines portant le contingent d'heures supplémentaires à 180. Mais ce décret sera provisoire et sa durée d'application ne serait précisée qu'au moment du débat parlementaire, début octobre. Mais ceci ne plait guère aux « patrons »: le MEDEF qui a rejeté le décret provisoire.

D'autres dispositions, qui avaient provoqué la colère des syndicats, sont également partiellement retirées. Les orientations générales telle que le paiement des heures supplémentaires et des jours de RTT sont privilégiés au détriment des récupérations sous forme de repos. 

Cependant, le Medef s'attendait a de meilleures propositions du gouvernement de droite, qui se devait être plus «  génereux » concernant les interêts du Medef, mais le ministre des Affaires sociales se trouve dans un dileme, d'un coté satisfaire le medef en augmentant les heures de travail via les heures supplementaires et de l'autre maintenir les jours de Rtt (donc la semaine des 35H payer 39H ) et épargner les travailleurs d'heures supplementaires afin d'éviter la colère des syndicats....

Le « patron des patrons » reclame plus d'heure supplementaires

'Provisoire?, révisable?. On va certainement trouver des adjectifs, des mots, des formules (...) Pour nous c'est bien clair: à partir du moment où on aura autorisé la mise en place des heures supplémentaires à hauteur de 200 heures on n'y reviendra jamais', a déclaré le patron des patrons lors d'un colloque organisé par le CCF.

François Fillon a réaffirmé que le contingent d'heures supplémentaires serait fixé par un décret provisoire et 'tournera autour de 180 heures', en fonction de la taille des entreprises, dans le cadre de l'assouplissement de la loi sur la réduction du temps de travail. Sachant que actuellement, le contingent est de 130 heures par an

'Ce n'est pas un sujet qui est complètement arbitré. Mais on voit bien que tout cela va tourner autour de 180 heures, avec peut-être quelques différences, suivant la taille des entreprises', a déclaré le ministre des Affaires sociales et du Travail sur RTL. Mais le patron des patrons persistera afin d'atteindre les 200 heures supplementaires et continuera a exercer sa pression sur le gouvernement a tendance « liberale »....





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu