Connectez-vous S'inscrire






Ramadan

Le succès des paniers solidaires du Ramadan comble des familles démunies

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Jeudi 16 Juillet 2015

Les initiatives solidaires fleurissent tout au long du mois du Ramadan. A Stains, en région parisienne, à l'initiative de l'association gestionnaire d'une mosquée en cours de construction, une opération en faveur des familles dans le besoin a pu être réalisée avec l'aide de l'hypermarché de la commune. Le succès fut au rendez-vous.



L'opération "Paniers Solidaires", organisée à Stains par la mosquée locale, a permis à 150 familles de bénéficier de denrées non périssables pendant le mois du Ramadan.
L'opération "Paniers Solidaires", organisée à Stains par la mosquée locale, a permis à 150 familles de bénéficier de denrées non périssables pendant le mois du Ramadan.
La routine des Stanois a été rompue le 1er et le 4 juillet par l’apparition d’un groupe de gilets jaunes dans leur hypermarché Carrefour. Ces bénévoles sont ceux de la mosquée de Stains (Seine-Saint-Denis) qui ont eu pour idée, en ce mois béni du Ramadan, de récolter des denrées non périssables destinées aux familles nécessiteuses de cette même ville. Une opération solidaire organisée en partenariat avec la plus importante enseigne locale de la grande distribution, à côté de laquelle le lieu de culte musulman verra le jour.

Les bénévoles, pour la plupart des jeunes, ont fait preuve d’une grande motivation, comme le relate Bayane, une lycéenne de 16 ans, à travers ces quelques lignes : « J'ai eu le privilège de pouvoir participer à la collecte des denrées alimentaires. Ma mission consistait à aborder la clientèle et de l'informer du projet "Paniers Solidaires". Postée tout d'abord aux portes du magasin, je me suis confrontée à une réalité : les gens étaient pressés. J'ai donc été à l'essentiel et ai veillé à garder le sourire. »

Le succès des paniers solidaires du Ramadan comble des familles démunies

A l'aide du voisinage

Les bénévoles ont été assignés à deux missions : la récolte des denrées et la récupération puis le tri de celles-ci. Ainsi, Bayane a pu s’essayer à ce rôle. « Dans un second temps, je me suis occupée des Caddies : je réceptionnais les aliments, les rangeais et prenais soin de remercier toutes les personnes qui nous ont aidés à mener à bien notre action », raconte-t-elle.

Bayane fait bien de remercier les Stanois qui, musulmans ou non, ont contribué à l'opération puisque, grâce à eux, ce sont près de 2 tonnes de pâtes, quelque 400 kg de farine et une palette entière d’eau qui ont été collectés. Cette liste n’est absolument pas exhaustive car les bénévoles ont récupéré énormément d’huile, de riz, de lait, de sucre et d’articles pour bébés et d’hygiène.

« J’ai fait un don aux "Paniers Solidaires" de la mosquée de Stains spontanément. Les prospectus en eux-mêmes étaient simples et clairs. Du coup, en arrivant dans les rayons, j'ai pris de façon naturelle quelques produits que je destinais aux Paniers. Étant musulmane, je l'ai fait sous forme de don fi sabil Allah (pour la cause d'Allah, ndlr) », témoigne Soumia, une jeune Stanoise qui a participé à l’action. « De plus, cette action a eu lieu pendant la période du Ramadan, mois de partage et d'entraide. Cela me paraît donc naturel d'aider des personnes dans le besoin et cela me paraît encore plus logique de commencer par aider les personnes les plus proches de moi, celles que je croise tous les jours, en l'occurrence, les Stanois... Je suis pour ce genre d'initiative quand elle est bien organisée et honnête. »

Des situations familiales examinées

La collecte terminée, les bénévoles n’en avaient pas fini pour autant puisqu’il leur restait à faire le tri et l’inventaire mais également la préparation de la distribution. Celle-ci s'est déroulée le 7 juillet au sein de la mosquée de Stains.

C'est à cet endroit que les familles bénéficiaires de l'aumône ont été accueillies. A chacune d'elles, un entretien individuel sur leur situation a été convenu afin de connaître leurs besoins et de dresser la liste des denrées à récupérer dans la quinzaine de stands qui étaient dressés et tenus par de jeunes bénévoles très motivés. Ces derniers avaient pour consigne de ne pas quitter leur poste durant toute la distribution et de s’adresser, en cas de besoin d’un renouvellement de stock, à trois bénévoles nommés par le responsable de l’action.

L’un d’eux, un étudiant en logistique âgé de 23 ans, a accepté d'expliquer en quoi consistait sa mission. « Nous étions trois bénévoles pour la gestion des stocks : une personne gérait les inventaires à l’intérieur, une autre était auprès des bénévoles aux stands pour veiller à ce que les produits qui ont été attribués au début de l'opération soient fournis, la troisième personne s'occupait de la bonne communication entre les deux autres et gérait les flux de produits sortants », explique-t-il. « Nous avons travaillé en équipe afin de mener à bien un projet qui porte une noble cause : aider les familles nécessiteuses de la ville de Stains en leur offrant des denrées alimentaires et des sourires avec une joie venant du fond du cœur. »

Le stock avant la distribution des denrées à la mosquée de Stains.
Le stock avant la distribution des denrées à la mosquée de Stains.

Des familles comblées

Nombreux sont les bénéficiaires qui ont salué cette action qu’ils jugeaient nécessaire. Au total, ce sont 150 foyers qui ont pu profiter des Paniers Solidaires de la mosquée. Et les bénévoles ont gagné tout autant que les familles puisque, sur le plan humain, ce sont des personnes grandies par leur expérience qui sont rentrées chez elles.

« Je fus surprise de la générosité de ces gens pleins de valeurs et de bonté. Tous m'ont marquée par leurs paroles. J'ai donc été davantage sensibilisée grâce à cette action qui m'a permis de grandir, de voir les choses autrement, sachant que j’ai toujours rêvé de pouvoir un jour mener des actions humanitaires, et surtout de dépasser mes limites, et ce avec le sourire », fait part Bayane.

« Nous étions très heureux d'être utiles mais aussi d’avoir eu l'occasion de rencontrer de nouveaux visages, tant ceux des bénévoles que ceux des voisins qui appréciaient notre présence et notre motivation à les servir par amour. Cela nous a donné le sentiment de nous rapprocher de Dieu et j'espère pouvoir participer à des opérations pareilles pour nous en rapprocher davantage », ajoute Zakaria. Les responsables de la mosquée de Stains ne demandent qu'à voir se décupler ce type d'initiatives solidaires, qui font légion pendant le mois du Ramadan. Le mieux encore est de voir ces mêmes actions se répéter pendant l'année.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu