Connectez-vous S'inscrire






Archives

Le sommet de l'espoir...

Rédigé par Mom Nicolas | Mercredi 14 Août 2002

Le sommet mondial sur le développement durable, aura lieu du 26 Août au 4 septembre à Johannesburg en Afrique du Sud. Réunissant plus de 180 pays et présidé par l’ONU, cette rencontre aura pour tâche de concilier le développement économique tout en préservant l’environnement et en réduisant l’injustice social entre le Nord et le Sud.



« Le climat se réchauffe, l’eau douce se fait rare, les forêts disparaissent, des dizaines d’espèces vivantes sont en voie d’extinction, la pauvreté totale ravage plus d’un milliard d’être humains » remarque Ignacio Ramonet  dans son éditoriale du monde diplomatique du mois d’Août 2002.

 En effet, triste bilan… Pourtant, le constat fut déjà établit lors du premier sommet de la terre à Rio, il y a tout juste 10 ans. Des mesures ont été prises notamment concernant le trou de la couche d’ozone. « La communauté internationale s’est montrée capable de réagir efficacement en interdisant des chlorofluorocarbones (cfc) par le protocole de Montréal, signé en 1987 » souligne le président de la commission européenne Romano Prodi. Et d’ajouter « C’est un succès presque miraculeux ». Depuis nous pouvons tous remarquer les étiquettes sur l’ensemble des aérosols vendus avec la mention : « préserve la couche d’ozone ». Un effort des entreprises, une interpellation des dangers écologiques de la population du « nord » ont porté ses fruits et ont ainsi stabilisé le trou de la couche d’ozone. Et pourtant des efforts restent à faire…

 

L'échec de Kyoto

La conférence de Kyoto a montré que la sensibilisation manque encore d’efficacité peut être même au sein des chefs de gouvernement.

 « Alors que la trentaine de pays les plus développés représente 20% de la population mondiale, ils produisent et consomment 85% des produits chimiques synthétiques, 80% de l’énergie non renouvelable, 40% de l’eau douce. Et leur émission de gaz à effet de serre par habitant, comparée à celle des pays de sud sont dix fois plus élevées » !

Ainsi, les états unis premier « pollueur » de la planète ont refusé de ratifier un protocole sur la réduction d’émission de gaz polluants. En effet ce protocole avait pour but de mettre un quota d’une certaine quantité d’émission de gaz à ne pas dépasser chaque année. Les états unis ont réclamé le droit d’acheter «  des parts de pollution » à d’autres pays (les moins industrialisé). Même la pollution se marchande !

 

L'élimination de la pauvreté

 De plus les premières victimes du changement climatique sont les pays chauds pour la plupart en voie de développement, ce sont ceux qui polluent le moins qui sont les plus touchés. Victimes des ouragans, des inondations, des pluies acides…et de la famine (actuellement 13 à 14 millions de personnes seraient menacées par la pénurie alimentaire).

 En cela le sommet de Johannesburg reste un espoir. Il tentera de mettre en place un ensemble de solutions pragmatiques visant à  l’élimination de la pauvreté et l’amélioration des moyens d’existence dans les zones rurales grâce à une agriculture viable, ainsi qu’à la modification de modes de consommation et de production insoutenables des pays industrialisé… Il ne restera plus que de la bonne volonté de la part des « puissants de ce monde ».





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu