Connectez-vous S'inscrire






Livres

Le livre de l'Aïd Al-Adha

Rédigé par Rakho Mom Assmaâ | Mercredi 19 Janvier 2005

Sami Abdessalam ne fait pas de cadeau. Il ne caressera pas les musulmans dans le sens du poil. Au contraire ! Son livret intitulé « Aïd Al-Adha fête du sacrifice d’Abraham entre religion et tradition » se veut avant tout une mise au point, un réapprentissage de ce que représente véritablement cette fête : son histoire, sa signification profonde, sa définition, ses conditions et bien d’autres aspects encore.



Sami Abdessalam ne fait pas de cadeau. Il ne caressera pas les musulmans dans le sens du poil. Au contraire ! Son livret intitulé ' Aïd Al-Adha fête du sacrifice d’Abraham entre religion et tradition ' se veut avant tout une mise au point, un réapprentissage de ce que représente véritablement cette fête : son histoire, sa signification profonde, sa définition, ses conditions et bien d’autres aspects encore.

D’entrée de jeu, l’auteur donne le ton  en questionnant les musulmans : ' Sommes nous toujours victimes ? Même si l’autre est envahi par des préjugés et images fausses, ceci ne nous dispense pas d’y reconnaître une part de vérité. Le sacrifice rituel tel qu’il est pratiqué reflète-t-il la grandeur de cette religion ? [...]A toutes ces questions je réserve ce modeste travail [...] '.

Sami Abdessalam est enseignant dans un collège parisien. Pendant plusieurs années, il a dispensé des cours au Centre d’études et de recherches sur l’Islam (Cersi) à Saint Denis, et anime des émissions religieuses sur Radio France Maghreb.

Au moment où les musulmans du monde en général et ceux de France en particulier se préparent à fêter l’Aïd Al-Adha, la fête du sacrifice d’Ibrahim, il est judicieux et opportun de se pencher sur les tenants et aboutissants de cette commémoration. C’est ce que tente de faire Sami Abdessalam dans les pages de son livre. La petite taille du livre, à l’image du livre de poche, constitue une caractéristique non négligeable. Elle permet un transport commode et une maniabilité aisée.

L’auteur se base sur un agencement de chapitres et de parties qui nous permettent, pas à pas, d’entrer dans le vif du sujet et d’en venir à l’essentiel du message : la signification profonde de l’Aïd Al-Adha, les conditions de sa pratique, les circonstances du sacrifice, la description et les modalités de la prière ce jour-là. Partant du général pour en arriver au particulier et aux spécificités plus détaillées, l’ordonnancement du livre donne l’occasion aux lecteurs d’avoir entre les mains un guide assez complet et faisant un tour d’horizon relativement large de la question et de tous les aspects de la fête. Par ailleurs, allant plus loin dans la réflexion et ayant le souci du dialogue constructif et ' sans préjugés ' avec nos ' chers amis, défenseurs des animaux ', Sami Abdessalam joint en toute fin de son ouvrage une lettre adressée à tous ceux qui, s’arrêtant à des idées reçues s’ ' embrouillent la vision ' et s’ 'aveuglent l’esprit ' concernant l’abattage et le traitement réservé aux animaux. L’auteur toutefois reste objectif et ne nie pas les dérives de certains musulmans ' maladroits ' lors de l’accomplissement de l’acte sacrificiel par exemple. Mais de rappeler aussi qu’ ' on ne peut juger les prescriptions de l’Islam en vertu des pratiques des musulmans '.

Certaines caractéristiques essentielles restent toutefois à déplorer et constituent le talon d’Achille de cet ouvrage. Elles concernent principalement l’orthographe, la syntaxe et la typographie. En effet, la multitude d’erreurs orthographiques et typographiques décrédibilise quelque peu une œuvre pourtant bien construite. De plus, la disposition hachée et saccadée des paragraphes et des phrases au sein des chapitres est assez dommageable en ce qu’elle lasse vite de l’ouvrage et empêche le lecteur d’entrer pleinement dans l’œuvre, les relectures étant fréquentes.

Editions : Essalam
120 pages
4,50 euros





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu