Connectez-vous S'inscrire






Culture & Médias

Le dialogue interculturel en photo

Interview de Nikolaj Lund, gagnant du 2ème prix du concours européen sur le dialogue interculturel

Rédigé par Propos recueillis par Anissa Ammoura | Mardi 21 Octobre 2008

Avec la photo “ Open Minds ” ( Esprits ouverts), Nikolaj Lund *, jeune danois de 24 ans, a gagné en septembre dernier le deuxième prix du concours “ Cultures dans ma rue ” organisé par la Commission européenne dans le cadre de l’Année européenne du dialogue interculturel 2008. Ouvert à tous les résidents européens, 2000 candidats ont participé pour exprimer leur définition du dialogue interculturel dans leur vie quotidienne. Selon Nikolaj Lund, sa photo représente “ le dialogue interculturel en action ”.



Le dialogue interculturel en photo

Saphirnews. : Pouvez-vous vous présenter ?

Nikolaj Lund.: Je suis photographe amateur et je vis à Aarhus, au Danemark. J’ai un master en musique classique et je joue du violon. Mais à cause de problèmes d’épaule et de dos, je réfléchi à changer de profession pour devenir photographe à plein temps.


En quoi consiste le projet dans lequel s'intègre la photo ?

N.L. : Il s'agit d'un projet culturel qui s'appelle " Human library " (littéralement " bibliothèque humaine ", ndlr). Une vingtaine de jeunes gens avec une culture et une histoire différentes ont pris une semaine pendant l'été pour aller dans 6-7 villes du Danemark. Dans chaque ville, ils se plaçaient eux-mêmes dans le centre-ville et les passants pouvaient s'arrêter et parler avec eux, écouter leur histoire, comment ils sont arrivés au Danemark et leur(s) expérience(s) dans leur pays d'origine.

Pourquoi avoir choisi cette photo pour illustrer le thème du concours ?

N.L. : Cette photo a été prise à Lille Torv (qui signifie littéralement en français “ petit square ”), dans le centre d’Aarhus. J’ai choisi celle-ci parce qu’elle montre que le dialogue aide à ce que les gens se sentent plus proches l’un de l’autre. La femme du milieu parlait à Safaa, la femme située à droite sur la photo, depuis près de trois heures. Et donc, malgré leurs différents façons de voir la vie, elles ont fini par s'échanger les numéros et se sont prises dans les bras.

Pourquoi ne voit-on pas le visage de la femme non voilée ?

N.L. : Ce n’était pas vraiment un choix. C’est juste que je me tenais à cet endroit précis au moment où j’ai pris la photo. J’aurais adoré voir le visage de toutes mais ce n’était pas possible.

Qu’allez vous faire de vos gains ?

N.L. : J’ai gagné un appareil photo professionnel et de l’argent pour voyager. Je vais me rendre début novembre aux Iles Féroé (Groupe d’Iles appartenant au Danemark, situé au Nord de l’Océan Atlantique entre l’Ecosse et l’Islande, ndlr).


* www.nikolajlund.com




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu