Connectez-vous S'inscrire






Société

Le Trait d’Union citoyen

Rédigé par Sana Guair | Dimanche 17 Juin 2007

Créée il y a un an par un groupe de jeunes de la région de Metz soucieux de développer l’engagement citoyen, Trait d’Union se veut être un moyen d’aborder plus concrètement la société.



« Trait d'union est né du souci d'engagement citoyen, un véritable besoin auquel ne répondait pas des associations à vocation culturelle ou cultuelle que nous connaissions. Composée d'une quinzaine de membres engagés dans la vie associative, Trait d'Union comme son nom l'indique se veut être un lien entre le citoyen et le politique, entre les générations, les parents et enfants, entre les jeunes des quartiers et jeunes des villes, entre le laïc et le religieux. Nous sommes sans étiquette politique et nous tenons à cette neutralité, ce qui ne nous empêche pas d'avoir nos convictions et de les défendre », explique Nadia Oulad, membre actif de Trait d'Union.

La première initiative de la jeune association fut l'action Touche pas à mon vote lancée du 16 avril au 4 mai, à Metz, dans le cadre des élections présidentielles où Trait d'Union avait sollicité des représentants locaux de chaque parti qui soutenaient les candidats à la Présidentielle et qui avaient tous répondu présents. La première demi-heure était consacrée à un cours d'initiation à l'instruction civique (les institutions, les élections…) où les participants (re)découvraient la vie politique trop souvent méconnue du grand public.

Ensuite, pendant 1h30, l'association décortiquait les programmes en présence des représentants locaux.
Touche pas à mon vote a ainsi permis de mieux cerner les enjeux de l'élection présidentielle et d'en savoir un peu plus sur les programmes des candidats qui étaient en lice.

Mission plutôt réussie et tout naturellement « dans la continuité de cette démarche civique, nous avons décidé d'organiser un débat avant le premier tour entre les candidats à la députation au niveau de la 2ème circonscription de Metz car nous souhaitons être des citoyens jusqu'au bout » indique Jamal Eddine Oulad, président de l'association.
Ce débat, appelé agora citoyenne par Trait d'Union, était un rendez-vous à ne pas manquer pour mieux connaître les trois candidats sur 13 en course pour cette circonscription. Un choix restrictif « qui s'est fait en raison de contingence matérielle, le Petit Bois étant la seule salle disponible et il faut reconnaître qu'au-delà de deux ou trois personnes, il est difficile d'organiser un débat » précisaient Nadia Oulad et Fathi Berrahou animateurs de la soirée.

Les candidats des trois partis arrivés en tête lors du premier tour de la Présidentielle étaient donc invités à cette agora citoyenne, Philippe Grégoire suppléant de Denis Jacquat pour l'UMP, Marie-Thérèse Gansoinat-Ravaine pour le PS et Raphaël Pitti pour le MoDem ainsi qu'une candidate non invitée de dernière minute Danièle Bori représentant le PCF. Des thèmes aussi variés que l'emploi, la sécurité sociale ou encore l'éducation ont été abordés et ce pour le plus grand plaisir du public venu pour écouter les programmes de chacun et les interpeler sur les problèmes rencontrés dans leur vie quotidienne.

Cette agora citoyenne était l'occasion de mettre en pratique les principaux objectifs de Trait d'Union : « permettre l'accès au citoyen lambda à la chose politique et annihiler les stigmatisations dont sont victimes les français issus de l'immigration (manque de civisme, d'engagement et le fait qu'il n y ait pour eux que deux alternatives l'intégrisme ou la délinquance ».

Fort du succès de la première agora citoyenne félicitée aussi bien par les candidats que par le public, Trait d'Union vient d'organiser un débat entre les deux tours pour la circonscription de Metz 2 avec les candidats rescapés du premier tour, à savoir Marie-Thérèse Gansoinat-Ravaine pour le PS et Philippe Grégoire suppléant de Denis Jacquat pour l'UMP. Bon vent à Trait d'Union qui fera sans nul doute de nombreux émules.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu