Connectez-vous S'inscrire






Religions

Le Ramadan dans l’unité

Rédigé par Ammar B. | Mardi 28 Octobre 2003

C’est dans un communiqué officiel que le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) a annoncé le début du mois de Ramadan 1494 pour le 27 octobre 2003. La nouvelle n’a reçu aucune contestation. Une grande première pour les musulmans de France. Peut-être la fin des querelles de minarets qui minent cette communauté depuis de longues années ? Une première « légitimité » nationale pour le CFCM qui n’a su trouver un rôle à jouer dans l’affaire du foulard qui ronge la communauté musulmane en France.



C’est dans un communiqué officiel que le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) a annoncé le début du mois de Ramadan 1494 pour le 27 octobre 2003. La nouvelle n’a reçu aucune contestation. Une grande première pour les musulmans de France. Peut-être la fin des querelles de minarets qui minent cette communauté depuis de longues années ? Une première ' légitimité ' nationale pour le CFCM qui n’a su trouver un rôle à jouer dans l’affaire du foulard qui ronge la communauté musulmane en France.

Une unité voulue et annoncée
Le 12 octobre dernier, un communiqué du CFCM précisait, sur la question du début du mois de Ramadan, que ' la nuit du doute est fixée au samedi 25 octobre 2003. Cette initiative tend à permettre à la communauté musulmane de France d’effectuer le mois sacré du ramadhan ensemble et dans l’unité'. Ce samedi 25 octobre, le communiqué annoncé indiquait la date du début du mois de Ramadan au lundi 27 octobre pour les musulmans de France. Une page est tournée. L’Islam de France a posé un petit pas dans la voie de l’unité.

D’après le texte du Coran, le début du mois de Ramadan est soumis à l’apparition de la nouvelle lune. La tradition du prophète de l’Islam apporte des solutions aux situations où, pour des raisons météorologiques, l’état du ciel ne permet pas de voir le croissant lunaire à l’œil nu. La conjonction des ces deux sources suffit au musulman pour déterminer le début du mois sacré, avec ou sans outils de mesures scientifiques. Si bien que, malgré les connaissances scientifiques actuelles qui permettent de prévoir, avec exactitude, le moment de l’apparition du croissant, de nombreux musulmans restent indéfectiblement liés à la lettre du texte coranique et à la tradition du prophète de l’Islam. Une attitude qui, pour les adeptes de la vérité scientifique, prend des allures de méfiance mal placée. Surtout que le souci de fidélité au texte ne suffit pas à expliquer les divergences habituelles sur le début du mois de Ramadan. Ces divergences ont aussi un aspect politique. Car le début du Ramadan est aussi un champ de lutte politique où certains pays musulmans testent leur leadership sur la communauté.

Le défaut de calife qualifié
La Grande Mosquée de Paris directement affiliée au pouvoir algérien avait l’habitude d’annoncer le début du Ramadan en se référant à Alger. De même, la Fédération Nationale des Musulmans de France ne s’écartait pas de la décision du pouvoir marocain pour annoncer le début du mois sacré. L’UOIF, Union des Organisations Islamiques en France se référait à l’avis du Conseil Européen de la Recherche et de la Fatwa, à défaut d’affiliation à un pays musulman de référence. Ce gentil désordre était le lot habituel de chaque début de Ramadan pour le musulman en France. Puisque le ridicule ne tue pas, chacune de ces organisations représentatives de l’Islam en France prônait, chaque année, le Ramadan dans l’unité ! Car 'à défaut de calife qualifié, les dirigeants doivent privilégier le travail collégial ' préconisait Khalil Méroun, recteur de la mosquée d’Evry. Il faut croire qu’avec le CFCM, cela est désormais chose possible.

Ailleurs dans le monde
L'université d'Al-Azhar en Egypte a annoncé le début du Ramadan pour le dimanche 26 octobre, un jour avant l’Arabie Saoudite qui l’avait annoncé pour le lundi. De même la Jordanie et le Yémen ont commencé à jeûner le dimanche.
La Syrie, le sultanat d'Oman, le Qatar et les Emirats arabes unis ont suivi l’Arabie Saoudite. Les chiites et les sunnites libanais se sont mis d’accord pour commencer à jeûner lundi aussi.
En Libye, le Centre de télédétection et des sciences spatiales a calculé le début du mois de Ramadan pour dimanche. L’an dernier déjà, la Libye avait commencé le jeûne du Ramadan avant tous les autres pays du monde.
Quant au Bangladesh et au Pakistan le jeûne a commencé aujourd’hui mardi, tout comme au Cachemire.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu