Connectez-vous S'inscrire






Société

Le Musée de l’histoire et de l’immigration officialise son inauguration

Rédigé par Christelle Gence | Jeudi 11 Décembre 2014



Palais de la Porte Dorée. Visite de groupe. © Matthieu Nouvel, EPPPD.
Palais de la Porte Dorée. Visite de groupe. © Matthieu Nouvel, EPPPD.
Sept ans après son ouverture, François Hollande inaugurera officiellement, lundi 15 décembre, le Musée de l’histoire de l’immigration, installé au palais de la Porte Dorée, à Paris. Une étape importante dans l’histoire mouvementée du musée, puisqu’elle marquera sa « reconnaissance officielle », explique à Saphirnews Benjamin Stora, le président du conseil d’orientation du musée depuis quelques mois.

« Cette institution n'a jamais été inaugurée par l'Etat. Donc n'a jamais été reconnue en tant que telle. Jacques Chirac n'en a pas eu le temps, Nicolas Sarkozy n'en a pas voulu, et François Hollande va venir, lundi 15 décembre », détaille l’historien spécialiste de l’Algérie.

« Tant qu'il n'y a pas eu cette inauguration officielle comme lieu où l'on montre l'histoire de l'immigration, l'Etat quelque part ne peut pas s'y reconnaître. Cela veut dire que si l'Etat décide d'admettre l'existence de ce lieu en tant que tel, cela veut dire que l'histoire de l'immigration est intégrée à l'Histoire nationale, à l'Histoire française. Ce n'est pas une Histoire séparée. Elle enrichit, elle participe de cette Histoire », insiste Benjamin Stora.

L'ère Sarkozy, « période difficile » pour la CNHI

L’historien avait d’ailleurs indiqué la nécessité d'une telle démarche dans les jours suivant sa nomination. « Nous attendons une reconnaissance officielle par la République de cette histoire de l’immigration, qui est une histoire de France », plaidait-il dans une tribune publiée dans l’Humanité Dimanche. Et de rappeler : « La Cité de l’immigration, créée en 2003-2005, n’a jamais été inaugurée officiellement par les institutions politiques. Nicolas Sarkozy, alors président, ne l’a pas fait, et son mandat (2007-2012), marqué par les débats sur l’identité nationale, les expulsions d’immigrés, les problèmes des sans-papiers, a été une période difficile pour la Cité. »

Le président de la République prononcera à cette occasion un discours pendant lequel il devrait annoncer « accroissement de la dotation budgétaire », alors que le palais de la Porte dorée dispose d’« un des plus faibles budgets des établissements publics nationaux », nous précise Benjamin Stora.

François Hollande parlera aussi à cette occasion d’immigration. Un sujet très peu évoqué par le président de la République, rappelle l’éditorialiste Caroline Roux, mal à l’aise avec les questions d’identité. Il devrait y délivrer un message « positif et réaliste sur la fierté d’être Français », « à front renversé » de celui de son prédécesseur.

Lire aussi :
Fashion Mix, les créateurs d'ailleurs qui construisent la haute couture française
Benjamin Stora à la direction de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration
Cité de l'immigration : une inauguration silencieuse
Ouverture de la Cité de l'Histoire de l'Immigration
Immigration: 8 historiens démissionnent du CNHI




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu