Connectez-vous S'inscrire






Economie

Le Maroc en gratuit et illimité : Kleema aux abois, Free et SFR aux anges

Marché de la téléphonie

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Lundi 28 Décembre 2009

À partir du 1er janvier 2010, les fournisseurs d’accès à Internet français (FAI) Free et SFR Neufbox lanceront leurs offres d’appels illimités ves les fixes du Maroc. De quoi rendre heureux les utilisateurs de téléphone vers cette destination à l’heure où Kleema, le seul opérateur de la zone méditerranéenne à proposer des appels illimités - fixes et mobiles compris - vers l’Afrique du Nord, subit de lourds préjudices du fait des récentes actions menées par l’opérateur marocain Wana à son encontre. Dernière en date : une augmentation des tarifs de son service d’appels illimités de... 833 %.



SFR, Free font leur entrée sur le marché marocain à compter du 1er janvier 2010.
SFR, Free font leur entrée sur le marché marocain à compter du 1er janvier 2010.

Les opérateurs téléphoniques et les fournisseurs d’accès à Internet (FAI) commencent à faire les yeux doux au continent africain, longtemps oublié des offres d’appels illimités inclues dans les forfaits. Désormais, deux opérateurs français font leur entrée dans le marché. Après l’Afrique du Sud, c’est au tour du Maroc d’être couvert par Free et SFR, qui ont annoncé la nouvelle mardi 22 décembre. Le Maroc s’ajoutera ainsi à leurs listes de destinations illimitées vers les fixes inclues dans leurs offres Internet.

Mais attention : les utilisateurs de la Freebox devront valider les nouvelles conditions générales de vente contrairement aux abonnés de la Neufbox de SFR, qui bénéficieront automatiquement de la destination.

Dans les deux cas, ces appels illimités ne seront gratuits que vers les téléphones couverts par le réseau Maroc Télécom – qui appartient à Vivendi, maison mère de SFR – et non Wana. Or ce dernier capte les 62 % du marché de la téléphonie fixe contre 37 % pour Maroc Télécom, selon les derniers chiffres de l’Agence marocaine de réglementation des télécommunications (ARNT), publiés le 30 septembre 2009. Ajoutons que cette nouvelle offre s’accompagnera sans doute par une augmentation des tarifs vers d’autres destinations.

Malgré tout, ces annonces restent de bonnes nouvelles pour les utilisateurs de téléphone vers le royaume chérifien. Mais ces nouvelles ne devraient guère réjouir Kleema et Bladiphone, les seuls opérateurs à ce jour à couvrir le Maroc en illimité - mobiles inclus - grâce au partenariat qu’ils ont chacun noué avec l’opérateur marocain Wana. Opérateur avec lequel ils sont en proie à une rude bataille judiciaire depuis septembre dernier.

Les déboires de Kleema avec Wana cesseront-ils ?

« Après avoir unilatéralement coupé, puis rétabli très partiellement en septembre – en divisant par deux leur capacité – les services d’appels illimités vers le Maroc des deux opérateurs français, qui empruntent son réseau », Wana a décidé d’imposer, depuis novembre, une hausse des tarifs de 833 % du service d’appels illimités Deema Direct de Kleema, peut-on lire sur le communiqué de ce dernier.

Malgré les ordonnances de justice obligeant Wana à faire respecter son contrat qui le lie jusqu’au premier semestre 2011 avec Kleema, l’opérateur marocain n’en fait qu’à sa tête au risque de précipiter la fin des offres de Kleema. Selon toute vraisemblance, telle est sa stratégie. En imposant une hausse vertigineuse des tarifs à son partenaire, Wana espère mettre prématurément fin au contrat et se faire une place de choix dans le marché des appels illimités en récupérant les abonnés déçus.

Une stratégie qui semble payer à ce jour : Kleema, qui était jusqu’ici le leader du marché avec ses 50 000 abonnés à son offre Deema Direct, aurait perdu deux tiers de ses clients. Et pour cause : outre les coupures fréquentes de réseau dont les clients se plaignent de plus en plus, les offres Deema Direct sont passées de 3,99 € à… 19,99 €.

Cependant, Kleema n’entend pas se laisser faire. « Pour l’heure, nous maintenons notre offre en introduisant tous les recours possibles pour obtenir que Wana revienne sur sa décision. Malgré l’augmentation de nos tarifs, Deema Direct reste une vraie alternative pour les MRE (Marocains résidents à l’étranger, ndlr) au-delà d’une heure d’appels par semaine. Le contrat qui nous lie à Wana court jusqu’au milieu du premier semestre 2011 et nous entendons le faire respecter », a déclaré par communiqué Sofiane Ammar, directeur de Kleema, en novembre. Mais tiendra-il le coup encore longtemps ?

Lire aussi : Appels internationaux : à quand l’illimité vers le Maghreb ?





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu