Connectez-vous S'inscrire






Culture & Médias

Lancement des « Veillées du Ramadan » sous le signe de la diversité des cultures d'Islam

Rédigé par Rachida Douadi | Mercredi 10 Septembre 2008

Il y avait foule, mardi soir à l’Institut des cultures d’Islam à Paris. Installé au cœur du 18ème arrondissement, ce centre provisoire, en attendant la livraison des nouveaux bâtiments prévue en 2011, va vivre au rythme des ces troisièmes « Veillées du Ramadan » ouvertes au public du 9 septembre au 2 octobre. C’est l’adjoint à la culture du Maire de Paris, Christophe Girard, qui a lancé les festivités en la présence d'un peu moins d'une centaine de personnes. Reportage.



Lancement des « Veillées du Ramadan » sous le signe de la diversité des cultures d'Islam
« Ce que je vois ce soir, c’est le vrai islam ! Dans le Coran c’est ça : on vit avec tous les peuples, toutes les religions…On peut vivre ensemble à condition de se respecter » s’enthousiasme, Abdennour, 38 ans. « Là, on voit la France » renchérit sa femme, Shérazad. Dans un mouvement d’yeux, elle porte un regard ému autour d’elle. Assis par terre sur des tapis bariolés dans la cour , bercés par la douceur de la nuit, ce couple venu de Sevran (Seine Saint-Denis), partage avec une trentaine d’autres personnes, cette fin de veillée inaugurale, ce mardi 9 septembre à l’Institut des Cultures de l’Islam (ICI), à Paris.

Vers 19h, plusieurs petits attroupements balisaient déjà l’entrée du centre, rue Léon, au cœur du 18ème arrondissement. A l’intérieur, la foule se presse devant les photos de l’exposition Mosquées de Paris, ouverte au public jusqu’au 6 octobre. Les photographies de Jean-Michel Reira, accompagnées des textes de Thomas Deltombe, journaliste et auteur*, invitent à découvrir les lieux de culte de la capitale à travers des visages, des regards, des gestes, des moments de vies. Une approche esthétique très appréciée par Salima, 24 ans. Pour cette parisienne « de culture musulmane » précise-t-elle, « ça fait du bien de voir cette image de l’islam » loin des associations négatives habituelles. Mais, elle regrette toutefois, la plus forte proportion de visages masculins : « je n’ai vu qu’une seule photo avec des femmes ». Agréablement surprise, Salima, ne s’attendait pas à voir dans ce « quartier qui jouit de la plus pire des réputations » un évènement qui « rassemble des personnes complètement différentes ».

Le brassage n’est pas si marqué que cela pour Halima Boumediène-Thiery, sénatrice des Verts qui a retrouvé ce soir plusieurs connaissances : « le public reste un peu, non pas trié sur le volet, mais privilégié. C’est pas grave, mais j’espère que ça va s’ouvrir ». Une impression partagée par Jean-Marie, photographe : « C’est un peu le coté "bon chic bon genre" de l’islam ce soir » remarque-t-il. La sénatrice, salue l’initiative, d’autant plus qu’elle est ancrée dans un arrondissement trop souvent perçu ,selon elle, « comme l’arrondissement des Noirs et des Arabes », mais, dans le cadre de ces Veillées, poursuit-elle, est celui « des musulmans de France ».

C’est pourtant le défi de cet institut en phase de préfiguration, avant son ouverture prévue en 2011dans un nouvel espace. Pour cette troisième édition des veillées depuis l’inauguration des lieux en 2006, l’ICI offre aux habitants du quartier, aux Parisiens et Franciliens, « la possibilité de découvrir, ou d’approfondir leur relation avec la diversité des expressions culturelles du monde musulman bien trop souvent réduite dans l‘imaginaire collectif au monde arabe ». Un Ftour, rupture de jeûne, devant la série canadienne la petite mosquée dans la prairie est proposé tous les soirs, accompagné d’un concert, d’une projection documentaire, ou de rencontres. Les Veillées, cette année, sont consacrées aux richesses africaines, sous le parrainage de l’acteur et conteur Sotigui Kouyaté. Il a rappelé, devant une assemblée conquise que « le sage est celui qui sait que chaque jour il apprendra de l’autre. Apprenons à nous connaître » invite-t-il.


*Thomas Deltombe, L'islam imaginaire, la construction médiatique de l'islamophobie en France, 1975-2005. Editions La Decouverte.

Programmation des "Veillées du Ramadan" à l'Institut des cultures de l'Islam





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu