Connectez-vous S'inscrire






Religions

La rencontre annuelle de l'UOIF a fermé ses portes

Rédigé par Rakho Mom Assmaâ | Mardi 29 Mars 2005

La rencontre annuelle de l'Union des organisations islamiques de France au parc des expositions de Paris Le Bourget s'est clôturée lundi. Augmentant chaque année le nombre de ses visiteurs, le congrès est appelé à progresser en terme d'organisation.



 

Avec un peu plus de 120000 visiteurs cette année, la rencontre annuelle de l'UOIF au parc des expositions de Paris Le Bourget a dépassé les 'estimations les plus optimistes', pour reprendre les mots même du président de l'Union, Lhaj Thami Breze. Les prix d'entrée et de parking, revus à la hausse, n'ont donc pas semblé rebuter des musulmans, voire des non musulmans, venus non seulement de France et de Navarre, mais aussi de plusieurs pays d'Europe.

La navette spécialement réservée au transport des visiteurs, et attendant ces derniers à l'entrée de la gare du Bourget, est constamment bondée et ne désemplit pas. Et si l'on tend quelque peu l'oreille, sans vouloir être indiscret, l'on peut s'apercevoir que plusieurs fois, dans la bouche des arrivants, revient une comparaison, à savoir celle de la rencontre de l'Union des Organisations Islamiques de France avec le pélerinage aux lieux saints de l'Islam. Il est vrai que le parallèle est assez excessif. Mais il reflète un engouement certain pour la rencontre et laisse supposer que celle-ci serait devenue peu à peu le rendez-vous incontournable des musulmans de France et d'Europe.

Incontestable favori d'un public nombreux et conquis, le cheikh Abdallah Basfar a clôturé la rencontre avec des invocations consacrées essentiellement à la communauté musulmane de France et d'Europe, mais aussi à l'Union des organisations islamiques de France. Peu avant, ce sont les groupes de chant religieux malaysiens et palestiniens Rayhan et Al Itissam qui, comme chaque soir durant les quatre jours de la rencontre, se sont produit sur scène sous les applaudissements nourris d'une salle de conférences comble.

Appelée à évoluer et à se perfectionner sur le plan de l'organisation et de la gestion du flux toujours croissant de ses visiteurs, la rencontre annuelle de l'UOIF se situe désormais à la croisée des chemins. Ne prétendant pas représenter tous les musulmans de France, mais se positionnant tout de même en incontournable au sein du CFCM et de la communauté, l'UOIF tout en s'institutionnalisant se devra de demeurer près de sa base tout en conservant une certaine indépendance.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu