Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La réconciliation entre la Turquie et Israël actée

Rédigé par Benjamin Andria | Lundi 27 Juin 2016



La réconciliation entre la Turquie et Israël actée
La Turquie et Israël ont officialisé, lundi 27 juin, la normalisation de leurs relations, six ans après l’assaut israélien du Mavi Marmara qui faisait route vers Gaza et qui avait provoqué la mort de dix Turcs.

La réconciliation, conclue dimanche 26 juin et actée le lendemain lors d’une conférence de presse à Rome, reposait sur trois conditions pour Ankara : des excuses publiques pour l’assaut de la Flottille pour Gaza, des indemnisations financières pour les victimes et la levée du blocus de la bande de Gaza.

Les excuses avaient été faites en 2013 trois ans après l’assaut mais l’attaque israélienne contre Gaza en été 2014 a coupé tout début de réconciliation. Cette fois, les excuses ont été acceptées et ont été suivies d’un engagement à verser 20 millions de dollars (18 millions d’euros) dans un fonds d’indemnisation pour les familles des victimes du Mavi Marmara. Bien que la Turquie réclamait bien plus que cette somme, elle a finalement accepté le montant du chèque après d'intenses négociations. En échange, la Turquie devra abandonner les poursuites judiciaires contre les militaires israéliens. Cité par le quotidien Haaretz, un responsable israélien a fait savoir que l'argent ne sera transféré que lorsque le Parlement turc aura adopté une loi annulant toute poursuite.

En revanche, Israël refuse de lever le blocus, en place depuis dix ans. Pour parvenir à un accord, les autorités israéliennes ont accepté de la Turquie qu’elle puisse acheminer régulièrement – et non sans restriction comme souhaitée dans un premier temps - une aide humanitaire conséquente vers Gaza via le port israélien d’Ashdod.

Le Premier ministre turc Binali Yildirim a affirmé que 20 000 tonnes d'assistance humanitaire seront envoyées vendredi 1er juillet vers Ashdod. La construction d’une centrale électrique, d’une usine de dessalement et d’un hôpital à Gaza avec des fonds turcs figurent aussi dans l’accord selon Haaretz. La Turquie s'était engagée, en septembre 2015, à la reconstruction de neuf mosquées à Gaza.

Si Israël n’a pas obtenu du pouvoir turc la rupture des relations avec le Hamas, qui contrôle l’enclave palestinienne, elle aurait obtenu l’engagement de la Turquie que le parti palestinien n’agisse pas militairement contre Israël depuis son territoire. Les activités politiques du Hamas sont toutefois maintenues. Enfin, la Turquie s'est engagée à pousser son allié palestinien à la libération de deux otages israéliens qui seraient captifs et au rendu des corps de deux militaires.

Des ambassadeurs nommés par chacun des deux pays seront prochainement envoyés pour achever le processus d'ouverture des relations diplomatiques.

Lire aussi :
Dix ans du blocus à Gaza : insupportable !
La Turquie va reconstruire neuf mosquées à Gaza
Gaza : Israël ne sera pas jugé pour l'assaut du Mavi Marmara
Flotille Gaza : la Turquie accepte les excuses d’Israël





Loading












Recevez le meilleur de l'actu