Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La future mosquée à Angers ne fait pas l'unanimité

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 23 Septembre 2011



L'association des musulmans d'Angers (AMA), qui existe depuis 40 ans, a signé, jeudi 22 septembre, un compromis de vente pour l'achat de deux terrains dans le quartier des Capucins, à Angers.

L'un de ces terrains, d'une surface de 2 000 m², servira pour la construction de la mosquée. Sur le second terrain de 876 m², sera construit l'espace culturel. Le coût total de l’achat des terrains s’élève à près de 600 000 €, qui sera à la charge de la communauté des fidèles, selon l'AMA.

La signature définitive est soumise à l'accord des membres de l'association qui se réuniront dimanche 2 octobre à l’occasion d’une assemblée générale. De nouvelles élections du bureau auront lieu à l'issue desquelles l'actuel président, Abdel Cheriff, devrait céder sa place.

Mais l’Union des musulmans angevins (UMA), une nouvelle association qui s’oppose à l’AMA, ne voit pas ce projet d’un très bon œil. « C’est un projet irréalisable, car trop cher », estiment l’UMA, dont Abdel-Rahmène Azzouzi, conseiller municipal de la majorité.

« Jean-Claude Antonini (maire d'Angers, ndlr) veut me voir. Sans doute parce qu’il ne comprend pas mon opposition au projet qui va retarder la construction de la mosquée. Il s’est engagé à ce qu’une mosquée voit le jour avant qu’il ne parte, il veut donc qu’elle se fasse. C’est un homme de parole. Mais, moi, je suis un homme responsable devant Dieu et les hommes Etudions d’autres alternatives, quitte à attendre encore », a-t-il récemment déclaré à Ouest-France.

Pas sûr que les musulmans d'Angers veuillent encore attendre plus longtemps. Entre les deux associations, les tensions ne sont pas prêtes à faiblir.




Loading












Recevez le meilleur de l'actu