Connectez-vous S'inscrire






Economie

La baisse des allocations familiales confirmée par François Fillon

| Jeudi 17 Avril 2008

A partir du 1er mai 2008, alors que jusqu'ici une majoration des allocations familiales avait lieu à 11 ans puis à 16 ans, celle-ci sera désormais unique à l'âge de 14 ans. Pour les familles qui en bénéficient, c'est une baisse d'environ 600 euros pas an.



Le Premier ministre François Fillon
Le Premier ministre François Fillon
"Alors que les allocations familiales étaient jusqu'ici majorées de 33,51 euros à partir de l'âge de 11 ans et de 59,57 euros à partir de 16 ans, la majoration sera désormais unifiée et le montant sera augmenté de 59,57 euros dès l'âge de 14 ans". C'est ce que déclare un communiqué publié par le Premier ministre François Fillon mercredi 16 avril au soir. Et celui-ci d'ajouter qu'"un décret en ce sens sera publié dans les tout prochains jours".

La majoration unique à l'âge de 14 ans sera effective à compter du 1er mai 2008, ce qui entraîne pour les familles bénéficiaires de l'allocation familiale une baisse de près de 600 euros sur un an.

La nouvelle mesure ne concerne "que les nouveaux bénéficiaires", précise le Premier ministre, qui estime que c'est à "cet âge que les dépenses des familles augmentent, comme l'ont montré de nombreuses études sur les dépenses des familles, notamment celles de l'Insee".

Pourtant, Luc Chatel, le porte-parole du gouvernement, avait déclaré après le conseil des ministres mercredi que pour le moment à ce sujet rien n'était "prévu pour l'instant". Le communiqué du Premier ministre vient donc mettre un terme à un nouveau couac gouvernemental fait de déclarations contradictoires, même si la secrétaire d'état à la Famille Nadine Morano estimait sur la chaîne France 2 que "ce n'est pas du tout un couac gouvernemental. Nous sommes complètement sur la même ligne avec Luc Chatel".

Ce décret avait pourtant été le 5 février dernier présenté à la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF) pour avis consultatif, et cette dernière avait alors exprimé sa "vive insatisfaction".

Mais pour François Fillon, "il ne s'agit en aucun cas pour l'Etat de faire des économies sur les dépenses de la branche famille: l'argent récupéré grâce à cette réforme servira à financer d'autres mesures en faveur des familles, et notamment la garde des jeunes enfants."

Selon lui, "dès le 1er mai, l'allocation pour garde d'enfants versée aux familles qui font garder leurs enfants par une assistante maternelle sera majorée. Le reste à charge de ces familles sera alors de 50 euros, alors qu'il était jusqu'à présent supérieur à celui supporté par les familles dont les enfants sont gardés en crèche, y compris pour les familles modestes."

Le Parti socialiste, qui s'est exprimé par un communiqué, a estimé que "après le cafouillage révélateur à propos de la carte 'familles nombreuses', le gouvernement semble récidiver dans sa politique de rigueur et d'austérité" qui "consiste toujours à s'en prendre aux plus faibles, notamment aux familles et au monde du travail".




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu