Connectez-vous S'inscrire






Religions

La Mecque a vu près de ses 251 pèlerins tués dans une bousculade.

Rédigé par El abed Fatima | Mardi 3 Février 2004

Selon un nouveau bilan officiel «Sept parmi les blessés sont décédés dans la nuit de dimanche à lundi», a déclaré un porte-parole du ministère de la Santé, M. Khaled Al-Mourghalani. La bousculade s'est produite au premier jour du Aïd el Adha, lors de la lapidation de la stèle symbolisant Satan, un site à haut risque en raison de la foule regroupée ce jour.



Selon un nouveau bilan officiel 'Sept parmi les blessés sont décédés dans la nuit de dimanche à lundi', a déclaré un porte-parole du ministère de la Santé, M. Khaled Al-Mourghalani. La bousculade s'est produite au premier jour du Aïd el Adha, lors de la lapidation de la stèle symbolisant Satan, un site à haut risque en raison de la foule regroupée ce jour.

 

Des événements à prévoir lors de l’affluence des pèlerins…

Le rite de la lapidation s'étale sur trois jours, c’est la dernière des étapes du Hajj (le pèlerinage), qui constitue l'un des cinq piliers de l'islam. Il rassemble chaque année des centaines de milliers de personnes. Tout musulman qui en a les moyens physiques et matériels est tenu d’effectuer le pèlerinage au moins une fois dans sa vie.

Cette année, selon les chiffres du ministère de l'Economie et du Plan, le nombre de fidèles venus de l'étranger est de 1.892.710 pèlerins dont 473.004 Saoudiens ou résidents dans le royaume. Les risques de bousculade dangereuse lors de ce rite sont très importants en raison du nombre de la foule qu'il entraîne la plupart du temps.

Des policiers saoudiens ont formé une barrière humaine à Mina pour contrôler l'avancée des fidèles, venus poursuivre la lapidation des stèles commencée dimanche. Dix mille policiers étaient déployés dans la région de Mina au moment du drame. Ils étaient des centaines à assurer la sécurité autour de chacun des trois monuments autour desquels se sont réuni des milliers de musulmans malgré la bousculade meurtrière, qui a fait 251 morts dimanche selon le dernier bilan officiel.

C’est après une interruption d'environ deux heures et demie et l'évacuation des blessés et des morts, que la lapidation a repris. Des centaines de milliers de personnes y ont participé ce jour. Selon les autorités saoudiennes, la bousculade serait principalement due à la densité des groupes de pèlerins qui empruntaient le niveau supérieur d'un pont permettant de se rendre à la stèle.

Parmi les causes de la bousculade, on peut noter des objets retrouvés sur le lieu comme par exemple des matelas qui auraient entravé la marche des fidèles selon le ministre.

Année après année les mouvements de foules se reproduisent …

En effet déjà en juillet 1990, une bousculade s'était produite dans un tunnel, selon l’enquête cela était dû à une panne du système de ventilation le bilan était de 1 426 pèlerins morts asphyxiés.

Depuis ces vingt dernières années, le gouvernement saoudien a consacré environ plus de 27 milliards de dollars pour l'entretien de La Mecque et de Médine. Mais 'toutes les infrastructures et tous les préparatifs déployés (pour le bon déroulement du Hajj) ne peuvent pas empêcher qu'un tel drame se produise', a précisé Iyad Madani.

Pour prévenir de nouveaux incidents, des hélicoptères ont survolé les différents sites pour guider les autorités au sol. Il faut noter que près de 272 autres pèlerins sont décédés de mort naturelle, due à la fatigue ou à la maladie, depuis le début du pèlerinage.

Des structures vont être mises en place afin d’optimiser au maximum la 'sécurité' pour les pèlerins dans les lieux de passage, par ailleurs le roi Fahd a décidé de la mise au point de plans globaux pour la modernisation des deux lieux saints, pour une durée de 20 ans au moins.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu