Connectez-vous S'inscrire






Monde

La Ligue arabe: fin du sommet

| Jeudi 30 Mars 2006

le sommet annuel de la Ligue Arabe, qui a duré deux jours, s'est achevé mercredi dans la capitale soudanaise avec l'adoption de la Déclaration de Khartoum et marqué par le refus saoudien d’abriter le prochain sommet.



La Déclaration de Khartoum

La Déclaration de Khartoum adoptée lors de ce sommet réaffirme l'attachement de la Ligue arabe à l'initiative de paix adoptée lors du sommet arabe de Beyrouth de 2002, soulignant que le conflit arabo-israélien devait être réglé dans le cadre de cette initiative.
Cette rencontre a été convoquée dans un contexte où Israël rejette la partie arabe pour prendre des décisions de retrait unilatéral. Les dirigeants ont fermement condamné ces décisions et réitéré leur attachement à l'initiative arabe pour régler le conflit israélo-arabe sur la base des résolutions internationales. Réaffirmant que la paix juste et durable dans la région du Moyen-Orient passe par le retrait total des territoires palestiniens et arabes occupés. Les dirigeants arabes ont promis de maintenir leur aide financière à l'Autorité palestinienne à 55 millions de dollars par mois.

Redoubler d'efforts

A propos du Soudan, les dirigeant arabes ont appelé les parties soudanaises participant aux négociations du Darfour, à redoubler d'efforts afin de parvenir rapidement à un accord global et définitif qui résoudrait la crise une bonne fois pour toute. Ils ont réitéré leur soutien à la coopération avec l'Union africaine (l'UA) ainsi que leur détermination quant à une augmentation des contingents arabes au sein des forces armées de l'UA, tout en avançant une aide financière de 150 millions de dollars américains pour la poursuite de leur mission.
Le secrétaire général de l'organisation Amr Moussa, qui, en pleine crise du nucléaire iranien, a exhorté les pays arabes à se doter de l'énergie nucléaire civile, et a estimé qu'Israël aussi devrait signer le Traité de non-prolifération (TNP). Aucune nation arabe n'a à ce jour de programme nucléaire d'une quelconque importance, même si le Soudan avait avant la réunion fait part de sa volonté de s'y mettre.
Sur l'affaire des caricatures du Prophète, la Ligue a souligné la nécessité de la "coopération, du dialogue et du respect mutuel entre les peuples et les cultures (...) tout en rappelant que le respect du sacré et des croyances religieuses est le facteur décisif dans la construction de la confiance et de l'amitié entre les nations".

Arabie Saoudite refuse d'abriter le prochain sommet

Le prochain sommet arabe ordinaire aura lieu en mars 2007 au Caire, siège de la Ligue arabe, l'Arabie Saoudite ayant refusé de l'abriter.
Ghazi Qoussaibi, ministre du Travail, a annoncé mercredi le refus saoudien lors de la séance de clôture du sommet de Khartoum, n'a fourni aucune explication.
L'Arabie Saoudite "s'excuse de ne pouvoir inviter le sommet arabe en 2007", a dit le ministre saoudien, dans une intervention au nom du roi Abdallah, absent de la conférence.
Un porte-parole de la Ligue Arabe, a indiqué que le prochain sommet aura lieu en mars prochain en Egypte, qui avait déjà abrité un sommet arabe en 2003 à la suite du refus de Bahreïn de l'accueillir.
La présidence du prochain sommet reviendra néanmmoins à l'Arabie saoudite, selon le règlement interne de la Ligue.
Les sommets arabes ordinaires se déroulent annuellement dans un des pays membres, selon l'ordre alphabétique arabe. Lorsque le pays concerné décide de passer son tour, la conférence se déroule au Caire, au siège de l'Organisation.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu