Connectez-vous S'inscrire






Archives

La France et les anciens combattants

Rédigé par Dramé Ibrahima | Samedi 7 Septembre 2002

Le ministre de la défense, Michèle Alliot-Marie, présente hier au Sénégal a annoncé que le gouvernement français prendra des décisions en ce qui concerne les pensions des anciens combattants africains. Les gouvernements africains s’attendaient sans doute à une action plus activiste du gouvernement français, d’autant plus que les pensions sont gelées depuis 1959.



Le ministre de la défense, Michèle Alliot-Marie, présente hier au Sénégal a annoncé que le gouvernement français prendra des décisions en ce qui concerne les pensions des anciens combattants africains. Les gouvernements africains s’attendaient sans doute à une action plus activiste du gouvernement français, d’autant plus que les pensions sont gelées depuis 1959.

 

D’autres pays comme la Grande-Bretagne ont préféré la suppression des pensions destinées aux ressortissants de leurs anciennes colonies, une mesure jugée inadmissible pour les Africains déportés et morts pour la république. 

 

Pour une revalorisation du statut des anciens combattants

Malheureusement, le sort de ces combattants d'hier n'est pas des plus enviables aujourd'hui. Et c'est seulement l'année dernière que la France, l'une des anciennes puissances coloniales ayant énormément bénéficié de la contribution de milliers de bras africains dans les guerres mondiales, tente une revalorisation du statut des anciens combattants. Réunie en mai 2001 à Abuja, la capitale fédérale nigériane, la Commission permanente des affaires africaines (CPAA) de la Fédération mondiale des anciens combattants (FMAC) avait adopté pas moins de 13 recommandations qui témoignent, toutes, du souci de cette instance, de militer pour des solutions pertinentes aux problèmes quotidiens que rencontrent les anciens combattants.

 

Dégel des pensions pour les anciens combattants africains

 Au cours de cette 11e réunion, la CPAA a notamment recommandé que des projets socio-économiques soient conçus au profit des anciens combattants et victimes de la guerre en Afrique. Elle a également plaidé en faveur du 'dégel des pensions pour les anciens combattants africains ayant servi dans les armées européennes'.

Selon le ministère de la Défense. Le secrétaire d'Etat français chargé des anciens combattants, Hamlaoui Mékachéra, se rendra au Sénégal 'avant la fin de l'année' dans le cadre du dossier des pensions  militaires des vétérans de l'ex-Union française et travaille actuellement sur les mesures à prendre.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu