Connectez-vous S'inscrire






Société

La France a brillé au Stade de France

Rédigé par Dramé Ibrahima | Mardi 2 Septembre 2003

L’équipe de France d’athlétisme a emporté 7 médailles durant les jeux de Saint Denis comptant pour les championnats du monde d’athlétisme. Du sprint aux lancers, en passant par les demis fond ou les sauts, les Bleus ont été remarquables. Il y a trois ans, aux jeux de Sydney ils s’en étaient sortis avec un zéro pointé occasionnant une véritable crise dans l'athlétisme français. Les sportifs français seraient-ils interdits de podiums dans les compétitions internationales? Les performances des mois précédant le championnat au Stade de France semblaient démontrer le contraire. Dès la coupe d'Europe à Florence, les meilleures performances personnelles de la saison 2003 de Marc Raquil et Ladji Doucouré sur 400 mètres, ainsi que celles de Romain Mesnil au saut à la perche étaient signe de bonne augure pour les championnats du monde de Saint Denis.



L’équipe de France d’athlétisme a emporté 7 médailles durant les jeux de Saint Denis comptant pour les championnats du monde d’athlétisme. Du sprint aux lancers, en passant par les demis fond ou les sauts, les Bleus ont été remarquables. Il y a trois ans, aux jeux de Sydney ils s’en étaient sortis avec un zéro pointé occasionnant une véritable crise dans l'athlétisme français. Les sportifs français seraient-ils interdits de podiums dans les compétitions internationales? Les performances des mois précédant le championnat au Stade de France semblaient démontrer le contraire. Dès la coupe d'Europe à Florence, les meilleures performances personnelles de la saison 2003 de Marc Raquil et Ladji Doucouré sur 400 mètres, ainsi que celles de Romain Mesnil au saut à la perche étaient signe de bonne augure pour les championnats du monde de Saint Denis.

Un palmarès exceptionnel

La française, Eunice Barber, sort des championnats avec un titre de vice-championne du monde de l'heptathlon ainsi qu'une médaille d'or gagnée au saut en longueur. Au relais 4x 100 mètres,  les sprinteuses françaises : Christine Arron, Patricia Girard, Muriel Hurtis et Sylviane Felix, ont détrôné les américaines, en leur volant une médaille d'or grâce à un sprint final de Christine Aron qui a parfaitement conclu son tour de piste. De son côté, Marc Raquil sur 400 mètres a surpris le public français par un sprint final de la dernière à la troisième place, ce qui lui a valu une précieuse médaille de bronze. Avec ses coéquipiers du 4x 400, il a ensuite remporté la dernière médaille d'argent. Au lancer du marteau, Manela Montaubrun s'est contenté d'une troisième place avec une performance inférieure aux résultats qu'il a pu montrer durant la saison. Enfin,  le coureur de 1500 mètres, Medhi Baala termine second, face au spécialiste de la discipline : Hicham El Guerrouj.

La machine américaine en déclin.

Avant le début des jeux olympiques, la célèbre équipe américaine, une efficace machine à fabrique de recordmen était source d'inquiétudes pour toutes les autres nations participant au championnat du monde. Qui est en mesure de faire chuter des hommes 'nés pour dominer' criaient John Drumond, Maurice Green, Tim Montgomery,   chacun les redoutait. Mais, à Saint Denis, ils n'ont pas brillé. Maurice Green et Tim Montgomery ont failli, tandis que John Drumond, qui détient le record du 100 mètres a quitté la France après un caprice suite à son élimination pour faux départ. 'I don't move' criait-il, allongé sur la piste, aux juges.

Un succès jamais vu pour la France, un échec sans précédent pour les Etats-unis. Les jeux olympiques d'Athènes, l'été prochain, seront l'occasion de confirmer pour les français, retrouver leurs médailles pour les athlètes américains. L'été prochain promet d'être très chaud à Athènes.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu