Connectez-vous S'inscrire






Culture & Médias

« L’interprète », un film de Sidney Pollack

Rédigé par Hakim Maadadi | Vendredi 15 Juillet 2005

Les crises internationales et les injustices ordinaires sont souvent le fruit d’actions et de décisions politiques. Mais alors, quelle réaction adopter, en tant que citoyen, lorsque l’on se sent directement affecté et concerné par un drame d’Etat ? Cette interrogation est exactement celle que va devoir affronter « L’interprète », dans un thriller de notre temps, mené de main de maître par Sidney Pollack et tourné au cœur de la diplomatie internationale.


 « L'interprète » est un thriller politique contemporain réalisé par Sidney Pollack qui a souvent abordé ce thème (Les 3 jours de Condor, Absence de Malice, La Firme …). Mais ce film a sa particularité car, pour la première fois dans l'histoire du cinéma, ce film a été tourné au siège de L'ONU à New York.

 

Silvia Broome est interprète à L'ONU. Maîtrisant plus de 6 langues, elle surprend au hasard une conversation en « Ku » (langage africain inventé pour les besoins du film) où elle apprend la préparation de l'assassinat d'un des dirigeants politiques africains qui doit faire un discours à l'ONU dans les jours qui suivent. Cette femme sans histoires sera donc traquée par des tueurs qui semblent être mêlés avec ce qu'elle a entendu.  La voilà placée sous la protection de l'agent fédéral Tobin Keller. Au fil du temps, l'agent fédéral va se méfier de sa protégée en mettant le nez dans son passé. Est-elle vraiment une victime dans cette affaire ou serait-elle finalement la suspecte idéale de ce complot d'Etat ? Quelles sont les intentions véritables de cette interprète ? Telle est l'intrigue de ce film.

 

 

 

Deux grandes figures hollywoodiennes se retrouvent dans le casting : Nicole Kidman et Sean Penn. Nicole Kidman (DogVille, Les autres …) a été la partenaire de Sidney Pollack dans Eyes Wide Shut. Elle prête ses traits à cette interprète Silvia Broome. Sean Penn (Mystic River, Shangai Surprise…) joue le rôle de l'agent fédéral. A leurs côtés, d'autres visages familiers : le Français Yvan Attal (Anthony Zimmer , Un petit jeu sans conséquences …) incarne Philippe, un reporter et Catherine Keener (Dans la peau de John Malkovich , Full Frontal … )  joue Dot Woods la collègue de travail de Tobin. On y retrouve aussi l'acteur Noir américain Michael Wright  connu des séries télévisées telles que V ou Oz.

 

 

On a bien aimé :

-        La découverte du décor réel de l'ONU, sous tous ses angles, un cadre réellement occupé par les dirigeants de notre planète.

-        Le rythme du film qui n'accorde aucun moment de répit.

-        Comment se traduit la forte frustration et l'impuissance des citoyens face aux décisions gouvernementales. 

-        L'opposition de deux monstres sacrés du cinéma, une femme et un homme, dans un scénario, riche en rebondissements au point de nous dispenser du traditionnel «love story ».

-        Le bon dosage du divertissement tout en restant intelligent.

 

 

 

On a moins aimé :

-        L'absence de surprise dans l'interprétation de Sean Penn qui, bien qu'à la hauteur, offre du déjà vu dans des rôles similaires.

-        Le nombre excessif de noms de politiciens (imaginés pour le film) tout au long du film, ce qui prête souvent à confusion.

 

 

 

L'interprète nous délivre donc une intrigue efficace et assez bien ficelée restant dans un contexte politique ayant une connotation très réaliste. La somme de ces ingrédients font de ce film le thriller du moment.

 

 

 

L'interprète :  2h00

 

Par Sidney Pollack

 

En salle depuis le 8 juin 2005

 





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu