Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L’armée américaine face aux signes religieux et aux « humanistes »

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 2 Mai 2014



L’armée américaine a annoncé, lundi 28 avril, avoir rejeté la demande de deux soldats qui réclamaient le droit de s’habiller et de se préparer dans le respect de leurs croyances religieuses, malgré une nouvelle politique censée faciliter les recours.

Une directive adoptée le 22 janvier encourage les différentes branches de l’armée à permettre aux enrôlés de s’habiller en fonction de leurs habitudes religieuses, dans la mesure où cela n’interfère pas avec l’ordre et la discipline au sein de leur unité. Elle visait principalement les sikhs, les musulmans, les juifs et les autres groupes qui portent des barbes, des cheveux longs, des turbans ou des kippas.

Cette mesure a été critiquée par les législateurs et des membres des religions concernées, qui affirment que le Département de la Défense continue à mettre des obstacles à eux qui veulent s’habiller selon leurs croyances, et rebute des candidats potentiels à rejoindre les rangs de l’armée.

D’après un porte-parole de l’armée, seuls deux soldats ont déposé des demandes de dispense d’uniforme pour raisons religieuses depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle directive, et les deux ont été déboutés. Les confessions des soldats concernés n’ont pas été précisées.

L'humanisme reconnu comme religion

L’armée américaine semble connaître un regain d'activité en matière de légifération religieuse ces derniers temps. Le 12 avril, elle a officiellement reconnu l’humanisme comme une religion, plus de deux ans après le dépôt de la première demande en 2012.

Cette reconnaissance intervient après une série de requêtes de soldats athées et d’agnostiques qui estimaient que de se définir comme des non affiliés ne suffisaient pas à les qualifier et que l’égalité de traitement avec les autres religions n’était pas assurée. La décision se manifestera principalement lors de l’organisation de funérailles d’un soldat déclaré humaniste. Des aumôniers « humanistes » pourraient aussi faire leur apparition.

Humanistes, les croyants des autres religions (monothéistes ou pas) comme tels pourraient tout aussi s'en réclamer... Selon le centre de recherche américain Pew, les adeptes de la spiritualité nouvellement reconnue dans l'armée constitueraient 4 % de la population aux Etats-Unis.

Lire aussi :
« Alice en Arabie » : taxée d’islamophobie, ABC met fin à sa série
Scandale : la guerre totale contre l’islam enseignée à l’armée américaine
Nazis et pédophiles dans les rangs de l’armée américaine




Loading












Recevez le meilleur de l'actu