Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

L'affaire des « jihadistes genevois » vue par l’Union des organisations musulmanes de Genève

Rédigé par Union des organisations musulmanes de Genève (UOMG) | Vendredi 4 Septembre 2015



L'affaire des « jihadistes genevois » vue par l’Union des organisations musulmanes de Genève
Suite aux informations qui ont circulé dans la presse et les médias suisses autour d’une prétendue implication de la Grande Mosquée de Genève sur la formation de deux candidats à la lutte armée en Syrie, l’Union des organisations musulmanes de Genève tient à faire part de la communication suivante :

Nous partageons la peine des familles dont les enfants se sont égarés, et nous tenons à leur exprimer toute notre sympathie. L’UOMG se tient à leur disposition, si elle peut leur venir en aide.

Nous rappelons que lors de la journée du 21 septembre 2014, les membres de l’UOMG ont fait cette déclaration commune : « Les musulmans de Genève rejettent entièrement les actes du mouvement Daesh en Iraq et en Syrie (appelé à tort Etat islamique. Les notions d’Etat islamique, de califat, et même de jihad nous renvoient à des valeurs nobles de l’Islam authentique, qui n’ont rien à voir avec les exactions de Daesh), tout simplement parce que l’Islam authentique se tient fermement aux côtés des minorités oppressées, qu’elles soient chrétiennes ou de confessions différentes. »

Nous rappelons que l’ensemble des organisations membres de l’UOMG, dont la Fondation culturelle islamique de Genève, adhère à cette position.

Par ailleurs, nous tenons à souligner que les activités et les enseignements des organisations membres de l’UOMG ne comprennent aucun encouragement en faveur de Daesh, mais au contraire, éclairent la jeunesse musulmane sur les égarements du prétendu « Etat islamique ».

Les organisations membres de l’UOMG font un travail continu en faveur de la communauté musulmane afin de mettre en avant les valeurs communes et convergentes de l’Islam et de la Suisse. Nous essayons de créer une atmosphère de dialogue et d’ouverture (Journée UOMG, journées portes ouvertes, semaine contre le racisme…).

En outre, les accusations non fondées sur les responsables de la communauté musulmane peuvent éloigner certaines personnes des lieux de culte qui exercent leurs activités dans la transparence. S’il faut chercher les causes d’un extrémisme quelconque, il convient de garder à l’esprit qu’il se développe très souvent sur les réseaux sociaux, et touche des individus qui s’isolent de la société.

D’autre part, la communauté musulmane est stigmatisée sans cesse par des déclarations irresponsables, qui sont aussi une source d’islamophobie croissante qui menace notre paix sociale.

Nous appelons enfin les acteurs politiques et sociaux, ainsi que la presse et les médias, à éviter toutes formes d’amalgames douteux allant dans le sens d’accusations graves sans fondement, ou jetant une suspicion malsaine et nuisible au vivre-ensemble, dont nous devons plus que jamais défendre le principe à Genève et en Suisse.

Hani Ramadan
Président de l’UOMG

Organisations membres de l’UOMG : Association de l’aumônerie musulmane, Association culturelle des bosniaques de Genève, Association culturelle islamique des albanais Dituria, Association culturelle musulmane meyrinoise, Association sportive Salsabil, Centre islamique de Genève, Fondation communauté musulmane-GE, Fondation culturelle islamique de Genève, Association islamique et culturelle d’Ahl-el-Bayt (AS) de Genève, Ligue des musulmans de Suisse-GE.




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu