Connectez-vous S'inscrire






Archives

L’Arabie Saoudite préoccupée par la sécurité pendant le Hajj

Rédigé par Bouali Houda | Mercredi 28 Janvier 2004

Les autorités saoudiennes ont averti qu'elles agiraient avec fermeté face à toute tentative de trouble durant le pèlerinage à La Mecque, qui commence vendredi avec une revue à la baisse du nombre de fidèles, estimés désormais à 1,5 million de personnes.




Les autorités saoudiennes ont averti qu'elles agiraient avec fermeté face à toute tentative de trouble durant le pèlerinage à La Mecque, qui commence vendredi avec une revue à la baisse du nombre de fidèles, estimés désormais à 1,5 million de personnes.

                

 

Prête a toute éventualité

'Nous espérons que rien ne viendra perturber le hadj. Mais s'il arrive quoi que ce soit, nous sommes totalement prêts à y faire face avec fermeté et force', a déclaré le ministre de l'Intérieur, le prince Nayef Ben Abdel Aziz, président de la Haute commission du pèlerinage.

Il a lancé cet avertissement lors d'une conférence de presse mardi soir à Mina, près de La Mecque (ouest), après avoir passé en revue des détachements des différents corps des forces de sécurité, dont des unités anti-émeutes et anti-terroristes, chargées d'assurer la sécurité des pèlerins.

'Ces forces sont déterminées à empêcher tout ce qui pourrait perturber la sécurité' dans les Lieux saints à La Mecque, a ajouté le prince Nayef, dont le pays vit dans la hantise de la menace terroriste après deux attentats à la voiture piégée en mai et novembre qui ont fait 52 tués à Ryad.

Les forces de sécurité ont, après ces attaques, lancé la traque aux islamistes extrémistes, provoquant des accrochages, parfois mortels, et conduisant à l'arrestation de centaines de suspects.

Selon le ministre de l'Intérieur, trois suspects ont été récemment arrêtés. Ils figuraient sur une liste de 26 suspects, en majorité des Saoudiens, recherchés depuis fin 2003 par le ministère de l'Intérieur. Les autres courent toujours, a-t-il dit, laissant planer la persistance de la menace terroriste.

 

 

Baisse du nombre des pèlerins

La crainte d'attentats terroristes a probablement causé une baisse du nombre des fidèles devant participer au pèlerinage cette année.

Ils seront au nombre de quelque 1,5 million, a dit le ministre du Hadj, Iyad Madani, alors qu'ils devaient être plus de 2 millions selon les estimations évoquées ces dernières semaines dans le royaume.

'1,2 million de fidèles sont arrivés' de l'étranger, auxquels devraient se joindre quelque '250.000 pèlerins de l'intérieur du royaume, outre les fidèles parmi les habitants de La Mecque', a-t-il déclaré au quotidien Al-Riyadh.

Il citait des statistiques arrêtées mardi, à deux jours du début des rites du pèlerinage. 'Certains pèlerins ont retardé leur arrivée pour des raisons de santé', a ajouté laconiquement le ministre, sans donner d'autres précisions sur les raisons de la baisse du nombre des fidèles affluant de l'étranger.

Le ministre de l'Intérieur a nié, en réponse à une question, que cette baisse soit liée aux mesures de sécurité renforcées après les attentats de Ryad.

'Nous n'avons pris aucune mesure de sécurité (...) qui puisse réduire le nombre des pèlerins' venant de l'étranger et 'les fidèles sont les bienvenus d'où qu'ils viennent', a déclaré le prince Nayef.

La ville sainte a été à la mi-juin 2003 le théâtre d'un accrochage au cours duquel cinq terroristes présumés qui préparaient un attentat et deux policiers ont été tués.

Le pèlerinage à La Mecque est l'un des cinq piliers de l'islam, que tout musulman se doit de le faire au moins une fois dans sa vie, s'il en a les moyens.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu