Connectez-vous S'inscrire






Bien-être

Jeûner est bon pour la santé, des études le prouvent

Rédigé par Mérième Alaoui | Mercredi 13 Mai 2015



Jeûner est bon pour la santé, des études le prouvent
Jeûner pendant trois jours permet de maintenir une bonne santé. Les musulmans le savent déjà, mais cela a encore une fois été prouvé par une équipe de chercheurs de Californie du Sud. Selon leurs découvertes publiées le 5 juin 2014, cesser de s’alimenter pendant 72 heures, soit trois jours, permet de renouveler son système immunitaire.

Explications. Lors de la période de diète, le corps économise « l’énergie dépensée », explique Valter Longo, professeur de gérontologie et de biologie. « Cela donne le feu vert à la moelle osseuse pour reconstruire l’ensemble du système immunitaire », poursuit-il. « Et la bonne nouvelle est que le corps se débarrasse des parties du système immunitaire abîmées ou âgées et inefficaces, pendant le jeûne. Et si vous partez d’un système fortement endommagé par une chimiothérapie ou le vieillissement, les cycles de jeûne peuvent permettre de créer, littéralement, un nouveau système immunitaire. »

Lors du jeûne, le corps est affaibli et le nombre de globules blancs, dont la principale fonction est de combattre les infections, se réduit. Mais une fois que le jeûneur s'alimente de nouveau, sa moelle osseuse en produit alors en grande quantité. Un phénomène possible également chez les personnes âgées et les personnes très malades.

Les découvertes des scientifiques américains révèlent surtout que le jeûne permet de prévenir le cancer. Il a été prouvé que l’enzyme PKA, qui favorise le développement de cancers et de tumeurs, serait moins présente dans le corps après un jeûne.

Une autre étude publiée en 2012 sur Science Translational Medicine, a prouvé que le jeûne, aussi bien que la chimiothérapie, aide à lutter contre une majorité de cancers. Il permet également de prolonger la durée de vie selon cette première étude publiée en février 2012 par le même scientifique, Valter Longo.

Pour cette nouvelle étude, les chercheurs ont eu recours à la participation de plusieurs groupes de personnes qui ont jeûné plusieurs fois de deux à quatre jours, sur une période de six mois. Dire que le jeûne est le remède miracle des cancers est faux mais au vu de ces conclusions, il est encore plus évident que ne plus se nourrir de manière ponctuelle n'est pas aussi dangereux qu’on le dit souvent, bien au contraire.

Ces informations ne font que conforter ceux des musulmans qui suivent la tradition prophétique selon laquelle il est conseillé de jeûner les trois jours de pleine lune, soit les 13e, 14e et 15e jours du mois lunaire. Les adeptes de l'islam ne cessent toutefois pas de s'alimenter 72h mais les études motivent les 71 % de musulmans (IFOP, 2011) qui pratiquent le jeûne du Ramadan en France et s'y préparent.






Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Décembre 2015 - 08:30 Comment passer l’hiver sereinement


Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu