Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Jambon à la mosquée : « de l’huile sur le feu » pour un évêque

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 7 Février 2013



Interrogé par des journalistes sur les tranches de jambon adressées à la mosquée de Meximieux, dans l'Ain, Pascal Roland, évêque dans la même région, a exprimé son indignation.

« C’est le genre d’actes qui met de l’huile sur le feu dans les relations, alors qu’on s’aperçoit qu’au quotidien, les gens se connaissent, les relations de voisinage sont bonnes, et tout se passe bien », a-t-il jugé, mardi 5 février.

L’évêque dans les communes de Belley et Ars a illustré ses propos en donnant l’exemple d’un prêtre vivant dans un HLM d’un quartier de Belley qui entretenait de bonnes relations avec la plupart de ses voisins, essentiellement musulmans, relaie La Croix. Seuls quelques incidents isolés étaient le fruit de jeunes « asticotés » par des extrémistes qui n’avaient rien à voir avec les « musulmans modérés », a-t-il précisé.

Les responsables de la mosquée de Meximieux avaient retrouvé dans la boîte aux lettres de l'édifice une enveloppe contenant des tranches de jambon, samedi 2 février. Dans le même temps, trois autres mosquées avaient été dégradées ces derniers jours.

Pascal Roland a pour sa part indiqué que des actes de vandalisme avaient été perpétrés dans des églises, comme à Belley où des objets ont été cassés. Mais impossible de savoir s’il s’agit de malfaisance ou d’actes anti-catholiques car les auteurs n’ont pas été retrouvés, a commenté l'évêque.

Faute de les retrouver, les profanateurs de lieux de culte restent souvent impunis.

Lire aussi :
Ain : une enveloppe pleine de jambon adressée à une mosquée
Plusieurs mosquées profanées en France, deux à Besançon




Loading












Recevez le meilleur de l'actu