Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Ain : une enveloppe pleine de jambon adressée à une mosquée

Rédigé par La Rédaction | Mardi 5 Février 2013



Les mosquées de Besançon et d'Ozoir-la-Ferrière n'ont pas été les seules à avoir été attaquées ces derniers jours. Celle de Meximieux, dans l'Ain, a aussi été prise pour cible samedi 2 février, rapporte le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF).

Les responsables du lieu de culte ont trouvé dans la boîte aux lettre de l'édifice une enveloppe contenant... des tranches de jambon. Après cette découverte, les responsables de la mosquée ont immédiatement voulu porter plainte mais les gendarmes ont refusé de l'enregistrer au motif qu'il n'y avait pas eu d'infraction : il n'y avait pas de lettres d'insultes ou de menaces dans le courrier.

Pourtant, il n'y a aucun doute, pour les responsables, sur le caractère islamophobe et provocateur de l'envoi de cette viande de porc à un lieu de culte musulman.

Sans possibilité de porter plainte, Hamza Dziri, l'un des responsables de la mosquée, a décidé d'alerter le CCIF. Il a rappelé que ce n'est pas la première fois que sa mosquée est la cible d'attaques islamophobes. Ainsi, durant les travaux de sa construction, il avait trouvé plusieurs autocollants illustrés de croix gammées et de drapeaux tricolores signés par une organisation de « patriotes ».

En janvier 2012, des individus avaient cassé une fenêtre et dégradé les échafaudages de la mosquée, toujours en chantier. Les responsables du lieu de culte avaient alors porté plainte et mis en place un système de surveillance.

Quinze jours plus tard, ces mêmes individus étaient revenus sur les lieux et avaient brisé la porte vitrée avec des pierres. Mais un gardien qui surveillait la mosquée, à ce moment là, avait pu relever la plaque d'immatriculation de leur véhicule. Résultat : les deux vandales avaient été interpellés. Ils avaient été condamnés à quelques mois de sursis et à payer le montant des réparations.

Cependant, le CCIF estime que « la protection des lieux de culte ne devrait pas être laissée à la charge des seuls fidèles ». « Dans le contexte actuel où des mosquées sont la cible d'actes islamophobes chaque semaine, les autorités compétentes doivent de toute urgence mettre en place un plan de sécurisation des lieux de culte musulman », conclut le collectif, qui note que « les établissements et lieux de culte juifs bénéficient d'une surveillance policière ».

Lire aussi :
Plusieurs mosquées profanées en France, deux à Besançon
L’islamophobie explose en France, les violences exacerbées en 2012
L’islamophobie, un fléau méprisé par le CRIF





Loading












Recevez le meilleur de l'actu