Connectez-vous S'inscrire






Monde

Jacques Chirac en visite officielle à Bangkok

| Vendredi 17 Février 2006

Jacques Chirac, accompagné de son épouse Bernadette, est arrivé vendredi à Bangkok pour une visite officielle de trois jours. C’est la première visite d'Etat d'un président français dans ce pays. L'objectif prioritaire est de renforcer les parts de marché de la France dans l’un des pays les plus dynamiques d'Asie.



La France n'est que le 15e fournisseur de la Thaïlande

Jacques Chirac est le premier président français à effectuer une visite d'Etat dans l'ex-Siam. Accompagné de son épouse Bernadette, il a été accueilli à l'aéroport militaire de Bangkok par le roi Bhumidol Adulyadej et la reine Sirikit.
Le Président français s'est vu remettre les clés de la ville par le gouverneur de Bangkok, un élu de l'opposition, sous les voûtes d'un pavillon traditionnel, le Maha Jesadabodin.
Si les relations politiques entre les deux pays sont sans nuage, l'Elysée estime que les échanges économiques sont encore insuffisants. Même avec des exportations en hausse en 2005 (une progression de 37%), la France n'est que le 15e fournisseur de la Thaïlande, avec une part de marché de 1,45%. Ce qui classe la France au 8e rang des investisseurs étrangers.

L'objectif est que 400 entreprises s'implantent

"Nos relations économiques et commerciales sont appelées à de nouveaux succès", a souligné le président français lors d'un dîner au palais royal en présence du roi Bhumibol.
M. Chirac est accompagné d'une forte délégation comprenant cinq ministres (Affaires étrangères, Défense, Economie, Commerce extérieur et Tourisme) et une trentaine de grands patrons. L'objectif est que 400 entreprises s'implantent "dans les mois" qui viennent dans le royaume, aux côtés des 350 déjà présentes.
Les entreprises françaises comptent profiter d’une opportunité pour décrocher des contrats puisque le premier ministre Thaksin Shinawatra a lancé un vaste programme d'équipements (transports, énergie, eau, logement, santé, télécommunications, éducation), d'un montant total de 36 milliards d'euros sur cinq ans.
M. Shinawatra a souligné que la Thaïlande "offre un grand potentiel pour les entreprises françaises" qui pourraient faire de ce pays "une plate-forme pour produire et réexporter vers d'autres pays" de la région.
Le ministre français du Tourisme Léon Bertrand a ainsi déclaré aux journalistes que la délégation française venait "avec un esprit de conquête, en profitant des bonnes relations de M. Chirac avec les dirigeants thaïlandais".
Après cette première journée essentiellement protocolaire, Jacques Chirac et Thaksin Shinawatra doivent avoir aujourd’hui un entretien suivi d'une conférence économique, réunissant des chefs d'entreprises des deux pays.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu