Connectez-vous S'inscrire






Monde

Irak: les forces américaines de nouveau mises en cause

| Samedi 3 Juin 2006

Après le massacre de Haditha, où des Marines sont accusés d'avoir délibérement tué 15 civils irakiens en novembre dernier, les forces américaines en Irak sont de nouveau mises en cause dans la mort de civils, qui auraient été exécutés le 15 mars dernier à Ishaqi, à 80km au nord de Bagdad. Toutefois, une enquête militaire américaine "approfondie" n'a fait apparaître aucune faute, selon un porte-parole de l'armée, qui précisait vendredi que les soldats concernés ont été innocentés.



Troupes américaines en Irak
Troupes américaines en Irak

Le meurtre de civils irakiens devient un phénomène quotidien

"On dirait que le meurtre de civils irakiens devient un phénomène quotidien", s'est cependant insurgé plus tôt le président de l'Association irakienne des droits de l'homme, Muayed al-Anbaki après la diffusion par la télévision irakienne d'une vidéo de civils, adultes et enfants, tués lors d'un raid américain à Ishaqi. L'état-major américain avait déclaré en mars dernier avoir procédé à un raid contre une habitation d'Ishaqi, affirmant qu'un militant d'Al-Qaïda s'y dissimulait, et avait fait état d'un bilan de quatre morts. Mais une vidéo filmée alors par un cameraman d'AP Television montrait les corps de cinq enfants et de deux adultes, enveloppés dans des couvertures. Un des enfants portait une blessure provoquée par une balle. Les habitants d'Ishaqi ont pour leur part fait état de 11 morts, et accusé les forces américaines d'avoir exécuté les victimes avant de raser l'habitation. Un homme, non identifié, explique à la caméra que les enfants ont été regroupés dans une pièce. "Après les avoir menottés, ils les ont abattus. Plus tard, ils ont frappé la maison avec leurs avions. Ils voulaient cacher les preuves. Même un enfant de six mois a été tué. Même les vaches ont été tuées aussi", a-t-il affirmé.

Une enquête fait apparaître aucune faute

L'armée américaine avait alors annoncé l'ouverture d'une enquête, qui ne fait apparaître aucune faute ou manquement, selon deux responsables du Pentagone à Washington qui ont requis l'anonymat. Conclusions confirmées vendredi par le porte-parole William Caldwell de l'armée américaine, qui s'appuient sur "une enquête approfondie". L'enquête "a révélé que le commandant de la force de terrain, en capturant et en tuant des terroristes, a opéré conformément aux règles de conflit gouvernant nos forces de combat en Iraq", a déclaré le Général de division Caldwell. Les soldats américains concernés, selon les conclusions de l'enquête, ont suivi les procédures appropriées et aucun soldat ne s'est rendu coupable d'actes susceptibles d'entraîner des procédures disciplinaires. La Division d'enquêtes criminelles de l'Armée, après avoir examiné ces conclusions, n'a pas jugé bon de mener des investigations supplémentaires, a ajouté le Général Caldwell.

Haditha, un autre scandale

Jeudi, le gouvernement irakien avait annoncé mener sa propre enquête sur la tuerie d'Haditha, dénonçant un "crime horrible". Les autorités américaines procèdent également à des investigations sur cette affaire qui fait scandale aux Etats-Unis et dans le monde. Le commandant en chef de la coalition dirigée par les Américains en Irak, le général Peter Chiarelli, a ordonné à ses commandants sur le terrain d'organiser des formations sur la conduite à tenir dans cette guerre et les valeurs à y respecter. Ces formations devront avoir lieu dans les unités d'ici un mois. "Nous savons que 99,9% de nos forces se conduisent de manière exemplaire", a déclaré vendredi le ministre américain de la Défense Donald Rumsfeld. "Nous savons aussi que lors de conflits, des choses qui ne devraient arriver arrivent malgré tout. Nous n'attendons pas des soldats américains qu'ils se conduisent ainsi, et ils ne sont pas entraînés à le faire", a-t-il ajouté.




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu